Le service divin de la Pentecôte sera diffusé en 25 langues

Le planning de la grande retransmission pentécostaire est fait : des millions de fidèles néo-apostoliques pourront suivre cette fête majeure de leur Église par satellite, par Internet, par télévision ou par la radio.

Cette année, l'apôtre-patriarche Jean-Luc Schneider célébrera le service divin de la Pentecôte en Afrique. Dès la veille, samedi, tous les apôtres d'Afrique ainsi que les apôtres de district et leurs adjoints se réuniront à Lusaka, la capitale de la Zambie, à l'occasion d'une assemblée des apôtres. Le même jour, un concert de la Pentecôte sera donné en Lusaka Central Congregation.

La traduction sera effectuée en deux endroits

Le service divin du dimanche de Pentecôte aura lieu dans le stade « National Heroes » de Lusaka, qui peut accueillir 70.000 personnes. L'apôtre-patriarche Schneider officiera en anglais ; il sera traduit à l'autel en consécutive en nyanja, la langue du pays. Outre le bemba, cette langue fait partie des plus de 70 idiomes dominants de la Zambie ; elle est la langue administrative du Malawi voisin et elle est également parlée au Malawi et au Mozambique.

Sur place, d'autres interprètes traduiront le service divin en allemand, en français, en portugais, en espagnol et en kiswahili. Cette dernière est la langue vernaculaire la plus parlée en Afrique orientale ; quelque 80 millions de personnes s'y expriment en kiswahili. Ces langues seront diffusées à l'intention des personnes présentes dans le stade et, surtout, retransmises vers la centrale d'émission en Allemagne.

Dans les studios de la Maison d'édition Bischoff de Francfort, des interprètes traduiront la prédication en 18 autres langues, si bien que le service divin sera diffusé en 25 langues au total dans le monde entier. Dans les communautés, les traductions sont diffusées en même temps que le son original.

Des stations émettrices tout autour du globe

Une société de diffusion de Johannesburg, en Afrique du Sud, est chargée d'enregistrer l'événement par l'image et le son, puis d'envoyer ces signaux, avec les traductions, par satellite en Allemagne, dans la Maison d'édition propre à l'Église. Depuis Francfort, le signal reçu et les traductions sont diffusés par satellite, par fibre de verre et par stations de radio dans plus de cent pays des cinq continents.

À cette fin, deux véhicules émetteurs seront stationnés dans la cours de la Maison d'édition : le premier émettra l'image, le son original et les traductions vers le satellite Eutelsat qui les diffusera en Europe, en Afrique du BNord et dans certaines parties de l'Asie. L'autre véhicule enverra le signal original ainsi que les traductions en français, kiswahili, portugais et espagnol via le même satellite Eutelsat vers les stations émettrices terrestres de Fuchsstadt et de Jérusalem.

De là, la retransmission sera acheminée via d'autres satellites et le câble en fibre de verre vers d'autres stations terrestres installées sur d'autres continents. Ces stations diffuseront l'émission une fois encore par satellite et par radio à l'intention des fidèles réunis dans leurs églises. En raison du décalage horaire, l'émission sera enregistrée en Amérique et diffusée en différé dans les communautés.

En streaming via Internet

Pour les communautés d'Asie du Sud-Est et de quelques pays d'Afrique ainsi que d'autres fidèle qui sont hors de portée des satellites, la possibilité est offerte de suivre le service divin par Internet. La Maison d'édition Bischoff met le streaming par Internet en oeuvre en recourant à un fournisseur installé à Dresde. Treize flux, de bande passante et de qualité différentes, ainsi que diverses langues sont disponibles à cet effet.

Sendeweg - Signal path.pdf Link

Infos articles

Auteur:
Date:
Mot-clé:

Andreas Rother, Andreas Mauthe
2.05.2015
Zambie, apôtre-patriarche, Pentecôte, Médias, Service divin