L’Asie du Sud-Est se prépare à recevoir la visite de l’apôtre-patriarche

Lorsque l’apôtre-patriarche Jean-Luc Schneider partira vers l’Asie du Sud-Est, mercredi prochain, des changements radicaux interviendront pour les Églises territoriales néo-apostoliques locales. Les communautés y sont préparées depuis longtemps.

Tilling, Lampung, Depok – ce sont les étapes du voyage en Asie du Sud-Est du président international de l’Église : deux pays et trois étapes en une semaine.

Tout d’abord, un service divin est prévu le 14 mai dans la communauté néo-apostolique de Tilling, sur l’île de Negros (Philippines). Negros est la troisième plus grande île de l’archipel philippin. Tilling se situe à l’ouest de l’île, qui ressemble à un pied.

Ensuite, le voyage se poursuivra en Indonésie, sur l’île de Sumatra – le service divin y sera célébré dans une salle louée à Lampung. Sumatra est gigantesque. L’équateur la traverse en son centre. Lampung se situe au sud-est.

Le primat de l’Église célèbrera le service divin de clôture de son long voyage le 21 mai à Depok, Jakarta (Indonésie). Depok City est elle-même une ville de plus d’un million d’habitants en périphérie sud de la métropole, plus grande encore, Jakarta.

Un apôtre de district adjoint originaire d’Indonésie

Lors du service divin à Depok, l’actuel apôtre Edy Isnugroho (54 ans) sera mandaté dans la charge d’apôtre de district adjoint. L’apôtre Edy, comme tous le surnomment, est un professeur diplômé et œuvre en tant qu’apôtre depuis 2002.

Dans ses jeunes années, déjà, c’est l’apôtre de district Alfons Tansahtikno qui l’a appelé au service de l’Église. Il a travaillé dans différentes fonctions dans presque tous les districts de l’Église néo-apostolique en Indonésie. Son père est l’apôtre Yusak Saptohadiprayitno à la retraite.

D’autres changements

Deux autres ordinations sont prévues : l’ancien de district Rumantiyo (47 ans) sera ordonné en tant qu’apôtre pour l’Indonésie et Joe An Beli-Ot (39 ans) en tant qu’apôtre pour les Philippines. L’apôtre de district Hebeisen, à ce sujet : « Sumatra est un très grand territoire. Cela fait longtemps que nous souhaitions avoir un apôtre sur place. » C’est pourquoi il est très reconnaissant pour le don du futur apôtre Rumantiyo.

Le futur apôtre Beli-Ot œuvrera sur l’île de Negros. Il n’a pas encore atteint ses 40 ans, souligne l’apôtre de district. « Son champ d’activité nécessite une grande forme physique. Negros est l’île qui compte le plus grand nombre de fidèles néo-apostoliques. »

En outre, l’apôtre-patriarche Schneider admettra à la retraite le doyen des apôtres philippins, Domingo Diagbel, qui a atteint l’âge limite de la retraite. Celui-ci a œuvré pendant 36 ans en tant que frère du ministère au service de l’Église, dont bien 30 ans dans l’apostolat.

Le maître du bateau partira en 2018

Et qu’en est-il de l’apôtre de district Urs Hebeisen (65 ans) lui-même ? Ce dernier pense partir à la retraite en 2018. Le ressortissant suisse, qui vit entre-temps déjà depuis 35 ans à Manille (Philippines), est né en 1952 à Bâle. Pendant 14 ans, il a travaillé en tant qu’apôtre de district adjoint dans différents pays asiatiques, avant de devenir l’apôtre de district pour l’Asie du Sud-Est en 2009. Cela fait donc plus de 35 ans qu’il œuvre en tant qu’apôtre. Son champ d’activité d’apôtre de district compte au total 18 pays, notamment l’Indonésie, le Japon, la Corée, la Malaisie, Myanmar, les Philippines, Singapour, Taïwan, la Thaïlande.

Infos articles

Auteur:
Date:
Mot-clé:

Peter Johanning
8.05.2017