Professer Jésus-Christ

Sans témoins de la résurrection, nous ne serions pas dans l’Église de Christ. « Notre souhait est que, grâce à notre témoignage, de nombreux hommes puissent encore s’approcher de Christ », s’est exprimé l’apôtre-patriarche Jean-Luc Schneider.

Le président international de l’Église a basé le service divin du 16 avril 2017 à Marbourg (Allemagne) sur la parole biblique en Actes 10 : 40-42 : « Dieu l’a ressuscité le troisième jour, et il a permis qu’il apparaisse, non à tout le peuple, mais aux témoins choisis d’avance par Dieu, à nous qui avons mangé et bu avec lui, après qu’il fut ressuscité des morts. Et Jésus nous a ordonné de prêcher au peuple et d’attester que c’est lui qui a été établi par Dieu juge des vivants et des morts. »

L’élément fondamental de la foi chrétienne

Jésus a œuvré publiquement, tous pouvaient le voir, et tous ont aussi pu le voir mourir, mais personne n’a vu lorsqu’il est ressuscité. « Et, en tant que Ressuscité, il n’est venu trouver que ceux qui croyaient déjà en sa parole avant sa mort », a expliqué l’apôtre-patriarche Schneider. « Dieu voulait montrer par là : Cela dépend de la foi ! »

Et c’était déjà le cas pour Adam et Ève, pour les prophètes, et « il en va aussi de même pour nous. Nous devons croire en la parole de Dieu sans preuve, sans grande explication, sans signe. » Sans cette foi, est-il dit dans l’épître aux Hébreux, aucun homme ne peut venir à Dieu et aucun homme ne peut être agréable à Dieu (Hébreux 11 : 6).

Reconnaître Jésus

Après la résurrection, les croyants n’ont pas pu reconnaître directement Jésus à l’époque. Il a dû se faire connaître à eux :

  • à Marie de Magdala, lorsqu’il l’a appelée par son nom (Jean 20 : 16).
  • à ses disciples, en ouvrant leur compréhension (Luc 24 : 27.45).
  • à ses disciples, en leur donnant sa paix.
  • à ses disciples, en mangeant avec eux (Luc 24 : 41-43 ; Jean 21 : 12-13).
  • à ses disciples, en venant à leur secours (Jean 21 : 6-7).

La foi chrétienne est basée sur le témoignage

« Pourquoi leur est-il apparu ? », a demandé l’apôtre-patriarche Schneider. « Ils devaient être ses témoins ! Presque chaque rencontre avec le Ressuscité avait un objectif. » Marie de Magdala devait annoncer la résurrection aux disciples (Jean 20 : 18), les disciples devaient être ses témoins (Luc 24 : 48) et les apôtres devaient le servir (Matthieu 28 : 19-20).

L’ensemble de la foi chrétienne est basée sur le témoignage des premiers chrétiens. « Si ceux-ci n’avaient rien dit, nous ne serions pas l’Église de Christ aujourd’hui, nous n’existerions pas en tant que chrétiens. Et parce que les hommes et les femmes ont annoncé cela avec tant de conviction : « Jésus-Christ vit ! Il a vaincu ! Il agit ! Il aide ! Il vient ! », une grande foule de chrétiens en est issue. »

Rencontrer Jésus

« Jésus-Christ vit ! Parce que nous croyons en sa parole, à son Évangile, parce que nous croyons au témoignage que nous avons reçu, nous avons la possibilité de rencontrer le Ressuscité. » Quiconque croit à la parole de Jésus peut aussi rencontrer le Ressuscité aujourd’hui. Il n’apparaît pas sous forme de figure visible, mais sa présence peut être perceptible :

  • dans la sollicitude personnelle lors du service divin.
  • dans l’ouverture de la compréhension à son plan de salut.
  • dans le pardon des péchés et dans la paix.
  • dans l’invitation à la communion du repas de la sainte cène.
  • dans l’aide à la vie quotidienne.

Professer Jésus

Comme Jésus l’a fait pour ses disciples, le Seigneur nous exhorte aussi aujourd’hui à être des témoins de sa résurrection.

  • Il vit. « Jésus parle encore aujourd’hui. Sa parole est très actuelle. Il a aussi des choses à dire au sujet de la situation actuelle. Il parle dans le temps. »
  • Il pardonne. « Il faut pouvoir reconnaître à l’Église du Seigneur que Jésus-Christ agit encore aujourd’hui et qu’il pardonne les péchés. Quiconque peut recevoir le pardon des péchés est aussi en mesure de pardonner au prochain, et cela, le monde doit pouvoir le voir. »
  • Il vainc. « Christ est ressuscité, il a vaincu le péché et le mal ; il est le vainqueur et nous le témoignons dans le combat contre le mal. Nous ne renonçons pas, nous ne résignons pas. »
  • Il revient. « Il vient vers ceux qui ont cru en sa parole. Il les prendra à lui. Et pourquoi fait-il cela ? Il leur donne une mission, et ils devront ensuite être ses témoins dans le royaume millénaire de paix. Cela se poursuivra là-bas. Il ne vient pas parce qu’ils sont meilleurs que les autres. Il vient parce qu’ils auront alors une mission particulière. Ceux-ci devront transmettre son Évangile dans le royaume millénaire de paix. »

« N’abandonnons pas l’espérance. Continuons à être des témoins de la résurrection de Jésus-Christ », s’est exprimé l’apôtre-patriarche Schneider en lançant un appel à ses frères et sœurs.

Infos articles

Auteur:
Date:
Mot-clé: