Rester dans la maison de l’Éternel – Le triple temple

Où trouves-tu Dieu ? Partout, n’est-ce pas ? Car il est omniprésent. Et où fais-tu l’expérience de Dieu ? Là où est sa maison. Voici un service divin au sujet de trois lieux dans lesquels habite Dieu.

« C’est un cauchemar pour tous les traducteurs. » – C’est ainsi que l’apôtre-patriarche Jean-Luc Schneider a qualifié la parole biblique qu’il a utilisée comme base au service divin qu’il a célébré le 30 juillet 2017 à Zepernick (Allemagne) : « Je demande à l’Éternel une chose, que je désire ardemment : Je voudrais habiter toute ma vie dans la maison de l’Éternel, pour contempler la magnificence de l’Éternel et pour admirer son temple. » (Psaumes 27 : 4)

Car, tandis que la langue allemande utilise le terme « service divin », les langues anglaise et espagnole utilisent le mot « beauté », et le français, le terme « magnificence ». « Le psalmiste savait : Si je veux jouir pleinement de la sollicitude de Dieu, je dois venir dans la maison de Dieu », s’est exprimé le président de l’Église en désignant le temple de trois façons.

Le service de Dieu à l’égard de l’homme

« Nous pouvons expérimenter Dieu au cours du service divin. » Cependant : « Il ne s’agit pas du service des hommes, mais du service que Dieu fournit aux hommes. »

  • « Nous apprenons d’abord à connaître la volonté de Dieu ? Quelle est donc la volonté de Dieu ? Dieu veut ton salut, il veut mon salut et il veut le salut du prochain. »
  • « Lorsque tous les hommes sont au bout de leur savoir, Dieu connaît toujours une issue. Dieu a toujours une solution. Dieu a toujours une réponse. »
  • « Même si nous avons un jour fait quelque chose de grave, si nous manifestons nos regrets, Dieu nous dit : Tout va bien, je t’ai pardonné. »
  • « La présence de Dieu que nous pouvons vivre lors de la célébration de la sainte cène. Là où Dieu vient à notre rencontre. Et le Seigneur Jésus dit : Toi, je t’aime tout personnellement. Je suis mort pour toi. Aujourd’hui, je suis avec toi ici. Je suis tout près de toi. »

« Je sais que tous les services divins ne sont pas un événement exceptionnel », a souligné l’apôtre-patriarche en renvoyant à la sagesse du psalmiste : « Il aimerait habiter toute sa vie dans la maison de l’Éternel, car il sait pertinemment qu’il n’est pas suffisant de venir une seule fois. – On ne peut vivre l’efficacité du Saint-Esprit par la parole et les sacrements que sur le long terme. »

La proximité de Dieu dans la communion

« Si nous voulons vivre la présence de Dieu, nous ne pouvons le faire de manière isolée. Afin de vivre pleinement la sollicitude de Dieu, il faut faire partie de la communion des croyants – faire partie de l’Église de Christ. »

La prière de rester dans la maison de l’Éternel exprime alors des demandes concrètes à Dieu :

  • « Aide-moi sans cesse à surmonter ce qui me sépare de toi. »
  • « Permets-moi de reconnaître, quoiqu’il arrive, que le bon Dieu nous a réunis. »
  • « Nous voulons servir ensemble. Nous voulons travailler ensemble. Nous voulons vaincre ensemble. »

Et de quelle manière pouvons-nous vivre la gloire de Dieu dans la communion ?

  • « Là où l’Église se réunit au nom de Jésus-Christ, et prie ensemble selon l’Esprit de Jésus-Christ, Dieu répond. Il ne fait pas forcément ce à quoi nous nous attendons, mais il répond. »
  • « Lorsqu’on voit de quelle manière Dieu agit avec ses enfants. Comment il est si patient avec l’un ou l’autre qui est faible, et, malgré tout, il lui permet de faire l’expérience : je continue à t’aimer comme toujours. »
  • « Parce qu’il nous console, nous fortifie et nous aide au travers de notre frère, de notre sœur. Et nous constatons alors : C’est le bon Dieu qui t’envoie maintenant. »

La maison de Dieu en l’homme

« Il existe encore un troisième temple : Dieu, le Saint-Esprit, a élu domicile en nous de façon permanente », a souligné l’apôtre-patriarche. « Puisse cela être aussi notre demande, que nous vivions sans cesse ce don de Dieu, cette présence de Dieu en nous. » Cependant : « Pour cela, nous devons également nous rendre dans ce temple : Nous devons entrer en nous et observer ce que Dieu a fait avec nous, ce qu’il fait avec nous et ce qu’il prévoit avec nous. »

Alors « viennent les pensées issues du Saint-Esprit. Celui-ci ne me dit pas si je dois acheter une Peugeot ou une Audi, ni où je dois passer mes vacances, ni même avec qui je dois me marier. C’est autre chose. Par contre, le Saint-Esprit me rappelle ce qui est important pour mon salut ; quelles sont les priorités que je dois établir et ce que je dois faire avec mon âme. Il nous donne l’orientation à suivre. »

Infos articles

Auteur:
Date:
Mot-clé: