Jésus-Christ : Maître, modèle et élément central

Se rapprocher de Jésus en 28 jours – un défi pour les prédicateurs, les croyants et les sceptiques. Se recueillir sans Avent, revenir sans journée de repentance et de prière. Les services divins du mois de février possèdent un certain potentiel.

L’un ou l’autre connaît peut-être Elon Musk. Agé de 47 ans, l’entrepreneur et multimillionnaire est connu grâce à Paypal, Tesla, SolarCity, SpaceX. C’est une personne compétente et très demandée dans de nombreux domaines thématiques et scientifiques. Il connaît beaucoup de choses et discute avec des experts de haut niveau. Lors d’une récente interview, il a dévoilé un mystère. Sa grande connaissance, ses compétences et sa réussite sont dus exclusivement à une circonstance : il lit. Il lit beaucoup : deux livres par jour, et ce depuis son enfance. Ce fait lui permet d’enregistrer 60 fois plus de connaissances que la moyenne. De plus, il continue toujours d’apprendre, il applique les connaissances acquises et s’intéresse aux thèmes les plus divers.

Naturellement, personne n’est appelé à se pencher sur l’énergie solaire, l’intelligence artificielle ni à la technique de transmission d’un vaisseau spatial. Cet homme peut néanmoins être un modèle pour les chrétiens.

La connaissance provient de l’apprentissage

Nous devons (apprendre à) connaître Jésus. Si nous voulons devenir tel qu’il est, si nous voulons correspondre à ses priorités, nous devons connaître Jésus. Sous toutes les coutures.

La vie de Jésus est décrite dans les évangiles : de Matthieu, Marc, Luc et Jean. Les quatre évangiles occupent 133 pages dans la Bible. En lisant tous les jours une page et une particularité de sa vie, en saisissant et en comprenant la nature de Jésus, nous en connaîtrons en quelques semaines plus que jamais au sujet de Jésus.

Nous ne connaîtrons alors pas seulement les récits connus de tous tels que ceux du fils prodigue, de la femme adultère, celui où il a marché sur l’eau ... nous connaîtrons également ce que Jésus a dit à Nicodème au sujet de la régénération, ce que Jésus a expliqué au sujet du sabbat, de quels sujets Jésus a débattu avec les scribes, etc. Lisons, intéressons-nous, apprenons et discutons de tout cela.

Jésus, davantage qu’un enseignant

Jésus constitue le thème des services divins dominicaux au mois de février 2018. Un fil rouge qui ne peut être plus axé sur la pratique. Il n’est pas question de théologie scientifique, de la classification des rapports temporels, de coutumes ni de particularités culturelles. Ce qui importe, c’est la nature, la force de caractère de notre seul modèle possible.

Durant sa vie sur terre, Jésus ne s’intéressait pas à la réorganisation des systèmes scientifiques et sociétaux. Cet espoir a été déçu à l’époque et serait aussi déçu aujourd’hui. L’amour, le sacrifice et la crainte reviennent à Dieu, et, d’un autre côté, les « impôts et douanes » reviennent aux autorités temporelles ; ils sont le symbole de nos devoirs sociétaux et financiers. Tel est le contenu du premier service divin dominical.

Une expérience pour la vie et pour la foi

De Jésus-Christ, nous connaissons le Notre Père, que nous avons prononcé au fil des siècles, en tant que chrétiens, en de nombreuses langues et variantes. Nous le récitons avant l’absolution, nous le récitons lorsque nous sommes en route, à la maison, seuls, lorsque nous voulons nous concentrer sur l’essentiel. Cependant, au-delà d’attribuer la paternité de ces paroles à Jésus, il était un modèle pour nous dans la prière en elle-même. Jésus-Christ nous a appris de quelle manière nous devons nous adresser à Dieu pour être exaucés : Jésus a enseigné l’humilité, la reconnaissance, la foi profonde en Dieu – tout cela doit être la base de chaque prière. Jésus a également exhorté à rechercher dans la prière : la justice de Dieu, la volonté de Dieu, la paix à l’égard des autres hommes. Le fait de prier comme Jésus assure à la fois de devoir faire des efforts et d’être exaucé. Tel est le contenu du second service divin dominical.

Jésus nous assiste dans la tentation

Jésus a souffert en tant qu’homme, il a supporté des souffrances physiques, des imperfections des hommes et en particulier aussi de ses disciples. Jésus a été tenté dans le désert, il a été renié, insulté, et on lui a craché au visage. Jésus connaît la tentation. Il connaît également notre vie, nos tribulations. Jésus prend part, il nous accorde sa grâce, sa parole et sa proximité. Il est notre modèle dans la tentation, et il est en même temps notre prochain dans la tentation. Tel est le contenu du troisième service divin dominical.

Février 2018 : une chance de se rapprocher de Jésus-Christ. En lisant les évangiles, lors des services divins mais aussi en apprenant et en l’imitant. Il s’agit de Jésus – et de nous.



Photo : Albert Shakirov / fotolia.de

Infos articles

Auteur:
Date:
Mot-clé:

Oliver Rütten
3.02.2018
Service divin