Jeandré sauve une femme d'une maison en feu

Un jeune de 15 ans, de la communauté d'Elspark, dans le sud-est africain, a été déclaré « Héros du mois ». De toutes ses forces, il a tiré une femme, âgée d'environ 40 ans, de la cuisine en feu, avant que le plafond ne s'écroule et qu'il ne reste rien qu'une ruine de la maison.

Jeandré est un jeune frère en la foi, humble et désintéressé, comme le décrit sa mère Vanessa Potgieter. Et il a une passion : aider les autres. Cela a toujours été ainsi, explique son grand-père Corrie. « S'il y a du travail, il est là ». Jeandré a fait sa confirmation cette année.

Avec son grand-père, le diacre Corrie Potgieter, et son oncle Cornél, il est bénévole au « Elspark community policing forum ». Le 16 mai, tous trois ont eu connaissance d'un appel d'urgence au sujet d'un incendie dans une maison du voisinage. Lorsqu'ils sont arrivés sur place, une femme est venue à leur rencontre en courant et en criant : La femme habitant dans cette maison se trouvait encore à l'intérieur.

Je ne voulais pas que cette femme meure

Le grand-père et l'oncle de Jeandré ont essayé de forcer la porte verrouillée d'accès au terrain. Sans succès. Jeandré, qui est asthmatique, n'a pas hésité une seconde, il a escaladé le mur de deux mètres pour courir à la porte d'entrée. « Je ne voulais pas que cette femme meure », a expliqué Jeandré plus tard. « J'ai d'abord essayé de passer par la porte d'entrée. Mais j'étais assailli par les flammes, et il faisait bien trop chaud pour entrer. » Il a alors décidé d'essayer d'entrer par l'arrière de la maison.

C'est là qu'il a vu la porte de la cuisine ouverte, et l'habitante de la maison, une veuve, entourée par les flammes. Le jeune garçon a couru à l'intérieur à travers les flammes, puis il a tiré la femme à l'extérieur. « Dieu merci, le toit de la cuisine ne s'est écroulé qu'une fois que nous étions à l'extérieur », décrit-il cet instant décisif. Tous deux ont été emmenés à l'hôpital, et soignés pour intoxication par la fumée, et Jeandré a pu ressortir le même jour.

Pense toujours en premier au prochain

Sa mère Vanessa est reconnaissante à Dieu que tout se soit bien déroulé. Après coup, elle se demandait si elle devait gronder son fils ou lui être reconnaissante. « Au final, je ne peux qu'applaudir à son acte de bravoure. Cela reflète la façon dont il a été enseigné : Ne pense jamais à toi en premier. Pense toujours à autrui et à ce dont il a besoin. »

Lorsque Jeandré quitte l'hôpital, sa première pensée va à la famille qui a tout perdu suite à l'incendie. La même nuit, il organise une collecte de vêtements auprès de ses concitoyens.

Infos articles

Auteur:
Date:
Mot-clé:

Rivonia Naidu-Hoffmeester, Oliver Rütten
8.08.2015
Afrique, Engagement social, Personnalité