Les meilleures perspectives, sans cesse renouvelées

Des nouvelles de Dieu : il laisse les hommes jeter un regard sur l’avenir. Le passé nous apprend ce que cela signifie pour le présent. Petit voyage dans le temps avec l’apôtre-patriarche.

La parole de base utilisée pour le service divin du 3 décembre 2017 à Lübeck (Allemagne) se trouve en Esaïe 42 : 9 : « Voici, les premières choses se sont accomplies, Et je vous en annonce de nouvelles; Avant qu'elles arrivent, je vous les prédis. »

Plus d’une fois, Dieu a annoncé la nouvelle : la venue du Sauveur. « Il l’a annoncé par les prophètes et le dernier qui l’a annoncé, c’était Jean-Baptiste », a expliqué l’apôtre-patriarche Jean-Luc Schneider. Et l’appel lancé par les prophètes aux hommes était :

  • de croire à la promesse, même si rien ne laisse à penser qu’elle s’accomplira,
  • de chanter « un cantique nouveau » au Seigneur, car la promesse est une source d’espérance, de courage et de joie,,
  • de se préparer à la venue du Sauveur, de renoncer au mal et de changer soi-même.

Le passé a accompli la promesse

Le Nouveau Testament voit cette promesse accomplie : « Jésus-Christ est le serviteur que Dieu a envoyé pour délivrer les hommes des péchés et les conduire dans la communion avec Dieu », a formulé l’apôtre-patriarche en faisant référence aux nombreuses choses nouvelles :

  • « Dieu s’est incarné. On ne pouvait même pas l’imaginer. »
  • « Il est venu à une époque où presque personne n’espérait que cela puisse arriver précisément à ce moment-là. »
  • « Une vierge a donné naissance à un enfant. Cela n’est encore jamais arrivé ! »
  • « Jésus a créé une nouvelle relation à Dieu. Il a présenté Dieu comme le Père. »
  • « Christ a également créé une nouvelle loi. Il a donné la loi de l’amour, de la grâce, de la miséricorde. »

Le présent fait une promesse

Aujourd’hui aussi, le Saint-Esprit annonce des choses nouvelles :

  • « La promesse de Jésus : Je reviendrai pour vous prendre à moi. »
  • « Il viendra quand il le décidera. Cela peut être n’importe quand. Il n’y aura pas de signe pour l’annoncer. »
  • « La façon dont cela arrivera est tout autant incompréhensible que ce qui s’est produit avec la vierge Marie. On ne peut tout simplement pas se l’imaginer. »
  • « Il nous conduira alors dans une nouvelle relation avec Dieu. Nous serons tout près de lui. »
  • • « Le Seigneur créera également une nouvelle créature, qui se révèlera lorsque nous serons auprès de lui. »

L’avenir à portée de main

« Cela va même encore plus loin, beaucoup plus loin », a souligné le président de l’Église. Après les noces dans le ciel, le Seigneur reviendra sur la terre avec son pouvoir et une grande gloire pour édifier le royaume de paix. « L’Évangile pourra être prêché librement à tous les hommes. Et tous les hommes pourront trouver le chemin qui mène à Jésus-Christ – une nouvelle fois, quelque chose de tout nouveau. »

« Chers frères et sœurs, tel est notre avenir », a mis en évidence l’apôtre-patriarche Schneider en terminant par cet appel :

  • « Nous voulons le croire fermement, parce que tout ce que le Seigneur a dit jusqu’à présent s’est accompli. »
  • « Chantons ce nouveau cantique. Le cantique de l’espérance, le cantique de la confiance, le cantique de la joie : Mon Seigneur vient bientôt ! »
  • « Préparons activement la venue du Seigneur, enlevons tout ce qui pourrait empêcher Dieu d’agir sur notre âme et sur l’âme de notre prochain. »

Infos articles

Auteur:
Date:
Mot-clé: