Partout chez soi : Avancer avec constance

Les apôtres de district de l’Église néo-apostolique voyagent beaucoup. Et si un jour ils ne parviennent pas à se rendre quelque part, il y a quelqu’un qui peut les remplacer. Quelques points remarquables extraits des journaux de voyage.

L’apôtre de district John L. Kriel (Afrique australe) a été accueilli avec une escorte montée dans les communautés de Kolonyama, Masaru et Ladybrand, à Lesotho. Les membres de l’Église dans cette région vivent de façon très isolée. Et les conducteurs de communauté utilisent moins la puissance du cheval-vapeur des voitures pour effectuer leurs visites aux frères et sœurs que le dos des vrais chevaux. Pendant cet accueil, l’apôtre de district portait le célèbre chapeau Basotho, un chapeau de paille traditionnel inspiré du mont Qiloane et également présent sur le drapeau officiel en tant que symbole national. Le service divin comptait 180 participants et a été traduit de l’anglais vers le sésotho, la seconde langue officielle du royaume indépendant du Lesotho.

Des tensions politiques entre États ont longtemps empêché l’apôtre de district Leonard R. Kolb (États-Unis) de visiter les membres de l’Église qui lui étaient confiés au Venezuela. Alors que les frères et sœurs y auraient bien besoin de consolation et d’encouragement. Car la détresse économique et les troubles politiques y rendent la vie de plus en plus difficile. De plus, le très apprécié apôtre Félix Manuel Díaz Salazar était décédé subitement.Néanmoins, l’apôtre de district brésilien Raúl Eduardo Montes de Oca a eu la possibilité d’entrer au Venezuela. Au cours de sept services divins qu’il a célébrés, il a réuni au total plus de 3000 membres de l’Église. Malgré les nombreuses difficultés qu’ils rencontrent, les habitants y sont plein d’espoir et croyants, relate l’apôtre de district Montes de Oca.

Une panne d’électricité juste avant le service divin – c’est ce qu’a vécu l’apôtre de district Rainer Storck (Allemagne occidentale) lorsqu’il a visité le Sénégal pour la première fois en tant que l’un de ses nouveaux champs d’activité . Près de 1400 participants participaient au service divin sur place à Kolda, lorsqu’une panne d’électricité s’est produite 20 minutes avant le début du service divin. La sonorisation à l’intérieur et autour de l’église en dépendait. Rapidement, les responsables ont organisé un générateur, qui a été transporté par la seule force musculaire sur plus de 400 mètres jusqu’à l’église. Quelques minutes avant le début du service divin, l’appareil s’est mis à bourdonner, et il était opérationnel pour le service divin. Pas étonnant qu’au cours du service divin, l’apôtre de district ait donné aux fidèles le conseil de rester optimiste en toutes circonstances, et de ne jamais renoncer.

Infos articles

Auteur:
Date:
Mot-clé:

Andreas Rother
11.05.2018