L’Église néo-apostolique fait le bilan : Le RRI a été une fête de la foi pleinement réussie !

Munich/Zurich. Le premier rassemblement religieux international de l’Église néo-apostolique a pris fin dimanche soir. Sous un soleil radieux et des températures estivales, des chrétiens venus de nombreuses régions du globe ont fêté leur foi avec enthousiasme, pendant trois jours. À cette fin, quelque 50 000 visiteurs se sont rendus dans le parc olympique de Munich du 6 au 8 juin 2014. Les organisateurs en tirent un bilan positif.

Le 6 juin, l’événement de grande envergure a été solennellement lancé lors de la cérémonie d’ouverture en présence de 38 000 visiteurs rassemblés dans le stade olympique. Étaient présents, outre le Président international de l’Église, l’apôtre-patriarche Jean-Luc Schneider, beaucoup d’autres ecclésiastiques néo-apostoliques venus de nombreux pays ainsi que des invités d’honneur, membres d’autres Églises chrétiennes. Mme Elisabeth Dieckmann, Secrétaire Générale du Conseil d’Églises chrétiennes (CEC) d’Allemagne, a transmis les salutations et bons vœux des Églises-membres. Le Président de la diète de Haute-Bavière, M. Christoph Hillenbrand, représentant le Ministre-Président bavarois, a adressé un message aux participants au rassemblement religieux, dans lequel il a souligné le grand engagement à titre bénévole des chrétiens néo-apostoliques. Il était d’ailleurs remarquable lors de ce rassemblement : Outre les 2 200 exposants, intervenants et musiciens, plus de 2 000 bénévoles ont apporté leur aide.

250 activités et manifestations

L’ambiance était joyeuse, joviale et détendue autour des quelque 250 diverses manifestations et activités proposées : conférences, ateliers, intermèdes musicaux, saynètes, expositions, tables rondes, réunions et concerts. Les mélomanes ont été gâtés : on leur a proposé des chœurs spirituels de diverses époques, des psaumes mis en musique, de la musique classique et du gospel, sans oublier le son des anklungs asiatiques, les rythmes africains et la musique folklorique bavaroise.

Les concerts figuraient au nombre des temps forts du rassemblement religieux, ils ont attiré, pour certains, des milliers d’auditeurs. Les interventions orales étaient aussi très courues comme, notamment, des exposés sur le diagnostic prénatal, les ateliers portant sur les techniques de motivation, l’art de la discussion ou encore la biotechnologie, la protection climatique et la responsabilité de la Création. On s’est aussi intéressé à la gestion des conflits, aux risques du burn-out et aux grossesses involontaires. Quelque 12 000 personnes ont tenu à écouter le moine bénédictin Anselm Grün parler de la devise du rassemblement religieux : « Car voici, le royaume de Dieu est au milieu de vous » (Luc 17 : 21).

De nombreuses tables rondes et des exposés

Ce sont avant tout les tables rondes qui ont attiré un public nombreux, notamment et surtout celle lors de laquelle l’apôtre-patriarche Jean-Luc Schneider a répondu à des questions portant sur des thèmes ecclésiaux et théologiques, comme, par exemple, le rôle de la femme dans l’Église, l’orientation globale de l’Église, l’aide humanitaire et le positionnement œcuménique. Depuis quelques années, l’Église néo-apostolique s’engage plus fortement dans le dialogue avec d’autres Églises chrétiennes, comme l’a montré la table ronde sur le Catéchisme néo-apostolique, en présence de théologiens protestants et catholiques ainsi que du professeur Helmut Obst, spécialiste des confessions et excellent connaisseur de l’Église néo-apostolique.

Le point culminant spirituel de ce rassemblement de trois jours a été le service divin du dimanche de la Pentecôte, que l’apôtre-patriarche Jean-Luc Schneider a célébré dans le stade olympique, en présence de plus de 47 000 participants. Ce service divin a été retransmis en direct par satellite et radio dans le monde entier, à destination de plus d’une centaine de pays, si bien que des millions de chrétiens néo-apostoliques ont vécu la célébration pentécostaire avec l’apôtre-patriarche. Celui-ci a développé la parole en Romains 5 : 5 : « Or, l’espérance ne trompe point, parce que l’amour de Dieu est répandu dans nos cœurs par le Saint-Esprit qui nous a été donné. » Sa prédication a été traduite simultanément dans plus de vingt langues.

Un bilan positif

Le parrain de la manifestation était l’apôtre de district Michel Ehrich qui dirige l’Église territoriale d’Allemagne méridionale ; celle-ci comprend le Bade-Wurtemberg et la Bavière. Il s’est dit heureux de ce que « des dizaines de milliers de membres de l’Église et d’invités aient vécu ensemble, dans la « ville au grand cœur de renommée mondiale », une fête cordiale de la foi et de la communion, et vérifié la justesse de la devise de leur rassemblement. » Il souhaite que cette fête de la foi, avec ses beaux faits vécus et ses belles rencontres, touche les communautés par son rayonnement, qu’elle communique un souffle durable à leur vie et à leurs activités et contribuent à motiver leurs membres.

Quelques enregistrements directs sont consultables sur le site du rassemblement religieux ou encore sur le réseau social de l’Église néo-apostolique : nacworld.

Infos articles

Auteur:
Date:
Mot-clé:

Peter Johanning
13.06.2014
RRI