Aider – soutenir – être un modèle

Autrefois, en Israël, les choses étaient claires : Lorsque l’époux mourait, c’est la famille qui venait en aide à l’épouse. La parenté valait de l’or. Au sens chrétien, Jésus-Christ est notre famille – il nous aide ! Voici quelques indications données par l’apôtre-patriarche.

Zambezi est une ville de taille moyenne de 65 000 habitants, au bord du fleuve Zambèze dont provient son nom, en Zambie. L’apôtre-patriarche Jean-Luc Schneider s’est rendu dans la communauté locale le 25 juin 2017, emportant avec lui consolation et espérance. Il avait basé sa prédication sur l’histoire de la veuve Naomi, qui n’est pas seulement une histoire utile de l’Ancien Testament, mais un peu d’aide pratique à la vie pour l’Église actuelle : « Ruth répondit : Ne me presse pas de te laisser, de retourner loin de toi ! Où tu iras, j’irai, où tu demeureras, je demeurerai ; ton peuple sera mon peuple, et ton Dieu sera mon Dieu » (Ruth 1 : 16).

Dieu prend soin de ceux qui souffrent

« Où tu iras … » – ce sont des paroles connues des Saintes Écritures. Le contexte met en évidence le fait que Dieu vient en aide aux pauvres et à ceux qui souffrent, s’est exprimé le primat de l’Église. Veuves et sans ressources, les deux femmes Naomi et Ruth se trouvaient dans une situation désespérée. Toutefois : « Contrairement à toute apparence, Dieu ne les avait pas oubliées. Il a veillé à leurs intérêts et à leur avenir. » Ce qui est intéressant ici est la fidélité remarquable de Naomi, a poursuivi l’apôtre-patriarche. « Malgré tout son malheur, elle ne s’est pas révoltée contre Dieu, et ne s’est pas non plus tournée vers les idoles de son pays d’accueil. »

« Certains d’entre nous vivent dans des situations attristantes. D’un point de vue humain, nous pourrions dire : Où est donc mon Dieu maintenant ? » Or, c’est là qu’il importe de croire en lui avec confiance, a exhorté l’apôtre-patriarche en s’adressant aux fidèles. Car, même si nous ne pouvons pas reconnaître son aide sur le moment, ne suivons pas d’autres idoles, qui promettent une soi-disant aide. « Dieu n’oublie pas ceux qui sont fidèles. Il est notre avenir ! » – Ce sont là quelques dogmes essentiels dans des temps agités.

L’aide a été apportée par Christ, et non par un miracle

Ce qui est également remarquable, dans cette histoire, c’est le fait que Dieu ne s’est pas servi d’un miracle pour sauver les deux femmes, mais d’un homme, Boaz. Il a fait preuve de compassion à l’égard des deux femmes en détresse, en leur procurant de la nourriture, en payant les dettes de Naomi et en intervenant en faveur de Ruth, car il a assuré son avenir. Le président de l’Église a également comparé ces circonstances à notre existence actuelle : « Allons vers les pauvres et ceux qui sont sans défense avec compassion. Soyons un instrument entre ses mains. » Être réceptif aux impulsions issues du Saint-Esprit, c’est ainsi que Dieu souhaite venir en aide à notre prochain à travers nous !

Pour finir, l’histoire de Naomi et de Ruth est une image pour les hommes tombés dans le péché. Jésus-Christ a racheté les hommes par son sacrifice, de sorte qu’ils soient délivrés de la mort spirituelle. « Il nous nourrit d’une nourriture indispensable pour notre âme et veut faire de nous son Épouse. » Ruth aurait pu se contenter de trouver un homme de son âge pour refaire sa vie. « Il existe tellement de possibilités pour organiser notre vie sur terre de la plus belle façon qui soit. Cependant, nous souhaitons sauver notre âme. Et le seul qui soit capable de le faire, c’est Jésus-Christ. Telle est notre priorité. »

Être un modèle pour les générations futures

C’est ce que nous devrions aussi enseigner à nos enfants, s’est exprimé l’apôtre-patriarche pour clôturer ses pensées. « Pour cela, pensons en particulier à la jeune génération. Afin de motiver nos enfants à suivre le Seigneur, nous ne pouvons pas nous contenter de leur promettre un avenir brillant. Nous ne voulons pas non plus leur faire peur. Efforçons-nous simplement de leur donner le bon exemple, en faisant preuve d’humilité, de sérénité et de confiance en Dieu. Louons Dieu en paroles et en actes. Et soyons avant tout emplis d’un amour sincère et véritable. »

Infos articles

Auteur:
Date:
Mot-clé:

Peter Johanning
7.09.2017
Zambie, apôtre-patriarche, Service divin