Le plaisir à la musique donne le ton

Les impulsions musicales peuvent sauver une vie : c’est l’une des conclusions des ateliers originaux qui ont eu lieu lors de la première rencontre interrégionale des chœurs de jeunesse en Argentine, qui a été très créative.

La couleur de leur t-shirt les identifiait comme des équipes, or ils ne jouaient pas les uns contre les autres, mais ensemble et les uns pour les autres : 850 jeunes de Buenos Aires et de ses environs se sont retrouvés fin septembre pour participer à un séminaire de musique.

Parmi les participants, il y avait surtout des choristes, mais aussi des instrumentalistes ainsi qu’environ 100 chefs de chœur, référents et bénévoles. Le lieu de rencontre était la ville de Wilde, au sud l’agglomération de Buenos Aires. La manifestation s’étendait sur le centre sportif local ainsi que sur le terrain de l’église des communautés les plus proches de Wilde, Wilde-Este et Villa Domíníco.

Capturer les cœurs et les oreilles

La journée a débuté par différents ateliers, organisés sur les trois sites extérieurs. L’un avait pour thème l’intelligence musicale, l’autre les impulsions vitales, et, le troisième, la technologie pour les timides..

En matière d’ « intelligence musicale », les participants ont effectué un voyage exploratoire : Que se passe-t-il lorsqu’on écoute de la musique ? Quels paysages se forment en esprit ? Quels arômes transparaissent ? Quels sentiments s’élèvent alors ? Les réponses ont conduit à la valeur de la perception et au respect mutuel lorsqu’on fait de la musique ensemble. Et vers l’objectif de capturer les oreilles et le cœur des auditeurs.

Des rythmes pour les sauveteurs

L’atelier de « Technologie pour les timides » traitait des applis sur les smartphones et les tablettes qui peuvent aider les musiciens. Cela va du comptage du rythme par un métronome à l’écriture de morceaux musicaux, en passant par l’aide à l’accord des instruments ou à la prise du ton pour les chœurs.

Un autre cours traitait de la « réanimation cardio-pulmonaire » – c’est-à-dire le massage et la réanimation des personnes en cas d’arrêt cardiaque et respiratoire. La musique peut ici devenir l’allié d’un sauveteur, en donnant le rythme approprié pour le massage cardiaque.

L’émotion en images

Les jeunes se sont d’abord retrouvés au centre sportif pour déjeuner, puis ils y ont pratiqué diverses autres activités. Parmi celles-ci, il y avait, outre les exercices communs et le chant, notamment aussi une formation vocale pratique à l’aide des doubles consonnes « ng ».

Les organisateurs ont ensuite projeté deux vidéos, sur le thème du jour : la paix divine et l’amitié des hommes. L’un des deux films abordait l’histoire émouvante autour du cantique connu « Quand l’âme connaît… ». Dans d’autres enregistrements, il était question de l’amour fraternel.

La pluie à l’extérieur, le sourire à l’intérieur

Les jeunes ont mis en pratique l’amour du prochain à double titre : d’une part, ils ont participé à une opération de collecte de bouchons de bouteilles en plastique, afin de collecter des fonds destinés à l’hôpital pédiatrique de Garrahan. D’autre part, ils ont apporté des conserves alimentaires pour qu’elles puissent être distribuées aux nécessiteux.

L’hymne interprété en guise de clôture par les jeunes et apprécié dans la région s’intitulait littéralement : « Le sourire de Dieu sur la terre ». Certes, il pleuvait dehors, mais le sourire est encore resté quelque temps dans le cœur des participants.

Infos articles

Auteur:
Date:
Mot-clé:

Andreas Rother
8.10.2018
Argentine, Musique