Bâtir la paix au sein de la communauté

Le « Notre Père » – une source de paix et de réconciliation. L’apôtre-patriarche Jean-Luc Schneider rappelle le caractère particulier de cette prière et le fait que l’égocentrisme est mal placé.

Avant l’absolution et la fête de la sainte cène, l’assemblée récite le Notre Père. « La prière du « Notre Père » est un legs précieux de Jésus à ceux qui croient en lui. C’est une prière modèle, par laquelle le Fils de Dieu montre comment il faut prier le Père céleste. », décrit le Catéchisme (CÉNA 12.1.7).

En la récitant régulièrement, le danger est que l’impact de ces demandes se perde. Au cours du service divin du 3 janvier 2016 à Siegen (Allemagne), l’apôtre-patriarche a abordé la signification de la demande « pardonne-nous nos offenses ».

Infos articles

Auteur:
Date:
Mot-clé:

Daniel Mauthe, Oliver Rütten
5.03.2016
apôtre-patriarche, Service divin, Déclarations doctrinales