Un vaste voyage pastoral dans un monde à part

Dix jours en Asie : le voyage de l’apôtre-patriarche Jean-Luc Schneider en Birmanie et en Malaisie est un voyage particulier. De nombreux points sont au programme et l’attente des communautés est grande.

„Deux pays, de nombreuses cultures, langues et religions : le président international de l’Église se rendra dans un monde à part au cours des dix prochains jours. Sur place, les communautés se réjouissent depuis longtemps déjà dans la perspective de la visite du primat de l’Église, de même que l’apôtre de district Edy Isnugroho, l’hôte local : „déjà depuis longtemps dans la perspective de la visite du primat de l’Église, de même que l’apôtre de district Edy Isnugroho, l’hôte local : « Nous nous réjouissons beaucoup de la visite de l’apôtre-patriarche. » Avec lui, dans les deux pays, près de 1500 frères et sœurs en la foi sont dans une attente joyeuse. Il y a sept ans, c’est l’ancien apôtre-patriarche Wilhelm Leber qui était venu en visite. Les frères et sœurs n’ont pas oublié son message : « Ne renoncez pas ! » « Nous sommes convaincus que cette visite de l’apôtre-patriarche apportera de nouvelles impulsions : pour l’Église, pour les nombreuses âmes de l’au-delà et aussi pour moi en tant qu’apôtre de district récemment mandaté », s’est exprimé l’apôtre de district Isnugroho. « Je pense que la visite de l’apôtre-patriarche apportera une grande bénédiction pour nos pays ici. »

Deux services divins en Birmanie

Un service divin en faveur des défunts à Yangon – c’est sans doute une inscription unique dans les annales de l’Église nationale de Birmanie. Progressivement, le pays se montre plus libre et plus ouvert. Le temps de la dictature militaire a laissé des blessures, qui mettront encore un certain temps à guérir. L’Église néo-apostolique dispose tout de même déjà de 14 communautés comptant environ 750 membres.

En Birmanie, l’apôtre-patriarche Schneider célébrera deux services divins, le service divin de clôture de son voyage, le 3 novembre 2019, et un autre en milieu de semaine, le matin du mercredi 30 octobre 2019. Celui-ci aura lieu à Kalay (appelé aussi Kalaymyo, qui signifie « la ville des enfants »), qui, avec ses 400 000 habitants, est déjà l’une des villes les plus importantes du pays. Elle est située à la frontière de l’État Chin. Les Chins sont une population à part à l’ouest de la Birmanie. Avec 80 à 90 pour cent, ils sont considérés comme étant très chrétiens. Rien qu’à Kalaymyo, on estime qu’il y a plus de 600 communautés chrétiennes. De là, l’apôtre-patriarche se rendra par avion à Yangon, qui avec ses sept millions d’habitants, est en même temps la plus grande ville du pays.

La Malaisie à ses débuts

Cependant, la première étape de son vaste voyage en Asie du Sud-Est est la Malaisie. Hier, le président de l’Église est arrivé à Kuala Lumpur. Après une première rencontre avec les frères du ministère et leurs épouses, le samedi, il est prévu un service divin le dimanche à Kuala Lumpur avec vidéotransmission dans les communautés de l’ensemble du champ d’activité d’apôtre de district de l’Asie du Sud-Est. Lundi, il est prévu une assemblée des apôtres du grand district apostolique. En Malaisie, l’Église néo-apostolique compte 18 communautés, regroupant quelque 700 membres.

Traditionnellement, la Malaisie est constituée en fait de deux régions : la Malaisie péninsulaire (ou Malaisie occidentale) et le nord de l’île de Bornéo, dont les territoires de Sabah et de Sarawak appartiennent à la Malaisie (Malaisie orientale) – entre les deux se trouve la mer de Chine méridionale. Plus de 32 millions de personnes vivent dans le pays, qui possèdent de très nombreuses cultures, langues et religions.

Le voyage Malaisie – Birmanie signifie pour l’apôtre-patriarche : trois réunions de frères du ministère, deux concerts, trois services divins, six voyages en avion, deux fuseaux horaires : Kuala Lumpur UTC+8:00, Yangon UTC+6:30.

Infos articles

Auteur:
Date:
Mot-clé:

Peter Johanning
26.10.2019