Hygiène corporelle et santé spirituelle : les deux aspects sont importants

Un nouveau virus qui s’attaque aux voies respiratoires se propage et inquiète l’humanité. Ce qui conduit à réfléchir à nouveau aux mesures d’hygiène bien connues tel que le fait de se laver les mains. Cependant, il faut aussi garder à l’esprit la santé spirituelle.

Autour du globe : le Coronavirus conduit à une pandémie

La nouveau virus Covid-19 tient le monde en haleine : des personnes sont touchées dans de nombreux pays, une pandémie est en marche. Les politiciens et les autorités sanitaires tentent de trouver le bon ton : pas de panique, mais une hygiène appropriée. Les Églises ne sont pas non plus épargnées par le sujet : il est encore trop tôt pour annuler les services divins, mais certaines mesures de précaution sont annoncées. Outre les mesures d’hygiène habituelles, tel que se laver les mains minutieusement ou tousser / éternuer dans son coude, les apôtres de district donnent des recommandations particulières, que les participants aux services divins devraient prendre en compte afin de réduire le risque de contagion :

  • Faire preuve de responsabilité : jusqu’à nouvel ordre, les services divins continueront d’avoir lieu, mais, comme toujours, les fidèles sont libres d’y assister ou non. De même, chacun décide personnellement s’il consent ou non à serrer la main en guise de salutation.
  • Cependant, toute personne présentant des symptômes de maladie devrait renoncer à participer aux services divins ou à d’autres manifestations de l’Église. La même chose vaut en cas de contact avec une personne susceptible d’être atteinte du Coronavirus.
  • Les ministres sacerdotaux veilleront à la parfaite hygiène de leurs mains avant le début du service divin. Les frères du ministère malades ne devront pas célébrer de services divins, ni distribuer la sainte cène ni effectuer de visites pastorales.

Des recommandations avec des explications complémentaires sont disponibles sur les pages en ligne des différentes Églises territoriales, notamment celles d’Allemagne méridionale, d’Allemagne occidentale, Afrique australe et d'Indonésie.

Ghana : Premiers voyages dans ses nouvelles fonctions

Depuis mi-décembre 2019, l’apôtre Benjamin Ohene-Saffo œuvre en tant qu’apôtre responsable pour une partie du Ghana ainsi que pour le Bénin et le Togo. Au Ghana, il dessert les champs d’activité apostoliques d’Accra, de Koforidua, de Nkawkaw, Volta Central, Volta Nord et Volta South. C’est l’apôtre responsable Samuel Oppong-Brenyah qui dessert les autres champs d’activité apostoliques ghanéens de Bolgatanga, Cape-Coast, Dunkwa, Konongo, Kumasi, Takoradi, Techiman, Sunyani et Wiawso.

L’Église néo-apostolique au Ghana compte actuellement plus de 400 000 membres. Ceux-ci se réunissent dans près de 3000 communautés qui sont desservies par 8000 frères du ministère – c’est une belle évolution.

Mi-février, l’apôtre responsable Ohene-Saffo a visité le district d’Afram-Plains lors de deux voyages. De nombreuses communautés se sont rassemblées pour saluer leur nouvel apôtre responsable. Avant l'un de ces services divins, les enfants de l’école du dimanche ont montré leur savoir-faire en présentant un jeu de rôles dont le thème était l’histoire du fils prodigue. Au cours de sa prédication au sujet du commandement de l’amour du prochain, l’apôtre a exprimé la pensée selon laquelle chacun peut être le prochain : les membres de la famille au même titre que les amis ou les étrangers.

Zambie : Trois apôtres de district en voyage

Mufulira est une ville en Zambie, près de la frontière avec la République Démocratique du Congo. Fin février, les membres de l’Église locale se sont réjouis de la visite de leur apôtre de district Kububa Soko. Celui-ci n’était pas venu seul : il était accompagné de ses prédécesseurs dans le ministère, les apôtres de district en retraite Duncan B. Mfune et Charles S. Ndandula ! Plus de 1200 fidèles ont vécu ce service divin particulier. Dans la prédication, il était question de garder le silence : « L'Éternel combattra pour vous ; et vous, gardez le silence » (Exode 14 : 14). Dieu connaît nos besoins, a expliqué l’apôtre de district. Nous pouvons être rassurés en sachant que le Seigneur est auprès de nous dans les moments difficiles.

Argentine : La fête de la Pentecôte à Buenos Aires

Un service divin, un concert, deux jours d’assemblée des apôtres de district : cette année, les célébrations de la Pentecôte de la direction internationale de l’Église auront lieu à Buenos Aires. L’apôtre-patriarche Jean-Luc Schneider, tous les apôtres de district et leurs adjoints au niveau mondial ont annoncé leur participation. L’hôtesse sera l’Église nationale argentine, qui a tourné une vidéo au sujet de l’événement à venir, publiée sur YouTube.

Infos articles

Auteur:
Date:
Mot-clé:

Peter Johanning
6.03.2020
Ghana, Zambie, Argentine, Vie des communautés