La fête de la Sainte-Trinité : trois Personnes en une, et les conséquences

À quoi reconnaît-on les services divins néo-apostoliques ? Une réponse possible : ils commencent et terminent avec l’invocation de la Trinité divine. Qui est donc cette Trinité ? Quelles sont les conséquences de la foi en elle ? Voici quelques pensées sur le thème de la fête de la Sainte-Trinité.

Le dimanche qui suit la Pentecôte est désigné comme la fête de la Sainte-Trinité dans le calendrier liturgique. Les chrétiens se souviennent que Dieu est trine. Dans la Bible, il est dit : « La grâce de notre Seigneur Jésus-Christ, l’amour de Dieu et la communion du Saint-Esprit soient avec vous tous ! » Et c’est exactement de cette manière que le prêtre bénit l’assemblée à la fin du service divin – avec la bénédiction trinitaire. C’est le Dieu que les chrétiens adorent qui est trinitaire. Il est à la fois Père, Fils et Saint-Esprit. Il est le Créateur, il a montré en Jésus-Christ son visage humain, et il laisse les hommes espérer un avenir meilleur grâce au Saint-Esprit. L’axe de temps de son existence est infini, du début de toute chose jusqu’à l’avenir le plus lointain. C’est ce Dieu trine qui nous accorde sa bénédiction.

Trois Personnes, mais une même nature

Dire que Dieu est « le Père, le Fils et le Saint-Esprit » ne revient pas à évoquer trois dieux distincts, mais trois Personnes. Le terme spécialisé utilisé est « hypostases ». C’est également ce que dit le Catéchisme de l’Église néo-apostolique : « La Trinité divine est un mystère. […] Dieu est à la fois un et trine. […] Dire que Dieu est « le Père, le Fils et le Saint-Esprit » ne revient pas à évoquer trois dieux distincts, mais trois Personnes (hypostases), qui sont le seul et même Dieu. » (CÉNA 3.1.1). « mia ousia – treis hypostaseis » : « une nature – trois hypostases » ou encore « tres personae, una substantia » – « trois Personnes, une nature ». En fonction de la langue théologique que l’on parle.

C’est un mystère qui semble difficile à digérer pour nous, les humains : une nature en trois Personnes – comment est-ce possible ? Dieu est à la fois un et trine ? Cela contredit la connaissance humaine. L’homme est plutôt fixé sur ce qu’il est réellement. Mais surtout, la foi en la Trinité divine influence l’image de Dieu qu’ont les humains. Si le chrétien croit de façon trinitaire, il croit également que Dieu peut tout, qu’il est tout-puissant et éternel. Il croit également que Dieu fait preuve de miséricorde à l’égard de l’homme et qu’il est clément. Il croit aussi que Dieu est vérité et sagesse et qu’il est intéressé par l’avenir. « Dieu est l’Un (l’Unique), le Saint, le Tout-Puissant, l’Éternel, l’Aimant, le Miséricordieux, le Juste, le Parfait. Dieu n’est ni inconnu ni caché ; il se penche vers les hommes, leur parle et les autorise à lui parler. », nous dit le Catéchisme.

Notre image de Dieu a des conséquences

Par conséquent, que crois-tu, toi, chrétien ? Es-tu insatisfait parce que ton image de Dieu ne s’accorde pas avec toutes les valeurs empiriques humaines à ta disposition ? As-tu peur de lui, le Tout-Puissant, parce qu’il ne s’intègre pas dans ta tridimensionnalité humaine ? Veux-tu être plus puissant que tout-puissant, alors que tu sais bien que cela n’est pas possible ? L’homme ne peut ni vivre éternellement sur cette terre ni prédire son avenir. Ce qu’il peut faire est d’adorer la Trinité divine, de lui faire confiance et de se laisser instruire par elle. Par exemple en étant clément, comme le Fils de Dieu l’a été. Ou en attribuant un rôle fondamental au Fiancé pour ses besoins terrestres. Tout cela – le fait de vouloir comprendre Dieu – est la mission de l’homme, qui ne parle pas seulement de la Trinité divine, mais qui croit en elle. Il est nécessaire de le prouver au quotidien.

Le croyant d'orientation trinitaire n’a pas besoin d’un Dieu de vengeance ou de la guerre. Il n’a pas besoin de se référer à un modèle comportemental atypique du droit du plus fort. D’un point de vue éthique, les chrétiens vivent avec des compétences morales élevées, ils sont généreux en ce qui concerne le prochain. Ils regardent l’horizon et ont envie d’étendre celui-ci. Les chrétiens sont à l’écoute et disent la vérité. Ils croient à ce qui est bien, même si le mal existe.

Être là où il est

L’adoration et la gloire reviennent aux trois Personnes divines. Ils sont le même Dieu et sont dans l’unité et la communion éternelles. Nous aspirons à entrer dans la communion parfaite avec la Trinité divine. C’est pourquoi nous attendons le retour de Christ, la mise en œuvre du royaume de paix et finalement la perfection dans la nouvelle création, dans laquelle nous verrons Dieu tel qu’il est.



Photo : kieferpix - stock.adobe.com

Infos articles

Auteur:
Date:
Mot-clé:

Peter Johanning
8.06.2020
Service divin, jours de fêtes religieuses