Comment Dieu se préoccupe de toi

Des questions à n’en plus finir : l’une ne vaut guère la peine qu’on y réponde, pour les autres, il faut écouter attentivement… l’écho de sa propre âme. Comment Dieu, le Père et le Fils, nous conduisent et nous guident grâce à leurs questions.

« Mais l'Éternel Dieu appela l'homme, et lui dit : où es-tu ? » – Cette parole biblique en Genèse 3 : 9 ne comprenait que l’une des sept questions autour desquelles s’est articulé le service divin célébré par l’apôtre-patriarche le 15 août 2021 à Dodoma (Tanzanie).

« Je sais que vous devez faire face à de nombreux problèmes et afflictions », s’est exprimé l’apôtre-patriarche Jean-Luc Schneider. Et à chaque fois que nous sommes confrontés à des temps et des circonstances difficiles, c’est toujours le même esprit qui vient avec les mêmes questions : « Où est donc ton Dieu ? Pourquoi ne t’aide-t-il pas ? Pourquoi ne t’a-t-il pas préservé ? »

« Mais nous connaissons la réponse : Dieu est là ! » Car :

  • « Dieu, le Père, le Créateur, est toujours à l’œuvre. Il prend soin de sa Création. Il est celui qui nous donne l’air que nous respirons et la nourriture que nous mangeons. »
  • « Dieu, le Fils, est là ! Il a été sur la croix pour nous, il est allé auprès de son Père pour nous préparer une place et maintenant, il est notre avocat qui nous défend. »
  • « Dieu, le Saint-Esprit, est à l’œuvre. Il est à l’œuvre au sein de l’Église. Il est à l’œuvre dans nos cœurs. »

Cependant, les questions que Dieu pose aux hommes sont plus importantes et bien plus utiles que celles de l’adversaire, a-t-il expliqué.

« Où es-tu ? » … a été la première chose qu’ont entendu Adam et Ève quand ils se sont cachés, honteux. À travers cette question, Dieu fait comprendre qu’il se tourne vers tout homme de manière inconditionnelle, a interprété le président de l’Église : « N’aie crainte, viens à moi, je t’aime. Je suis disposé à te pardonner. » Dieu veut ainsi aussi venir en aide aux hommes déçus – avec une correction d’orientation : « Examine ton âme, je te prie, ne réalises-tu pas que tu t’éloignes petit à petit de moi ? »

« Pourquoi hésites-tu ? » … a demandé Dieu à son peuple par l’intermédiaire du prophète Élie. C’est pourquoi cela s’applique aussi aujourd’hui : « Nous avons décidé un jour que nous voulions suivre Christ et résister au mal, et nous devrions rester fidèles à cette décision. Même si le chemin du péché semble peut-être plus facile et plus court pour obtenir ce que nous souhaitons. »

« Que fais-tu ici ? » ... a entendu Élie lorsqu’il s’est caché, découragé, dans une grotte. Derrière cette question se cache l’exhortation suivante : « Retourne au travail. Sois sans crainte. Je suis auprès de toi. Accomplis ta mission et tu verras : je te bénirai. » Cela ne s’applique pas seulement aux ministres mais aussi à tous les croyants en tant que témoins de Christ.

« Où est votre foi ? » … a demandé Jésus aux disciples à plusieurs reprises. Nous sommes parfois confrontés à des situations qui semblent sans issue. Il convient alors de faire confiance à l’amour de Dieu et de se laisser guider par lui.

« De quoi parlez-vous ? » … ont entendu les disciples – sur le chemin de Jérusalem. Cette question s’adresse également à l’Épouse de Christ. « Comment parlons-nous de l’Église ? Comment parlons-nous des frères et sœurs ? Comment parlons-nous de Dieu ? » Cela a un impact sur la famille et sur la communauté.

« Pourquoi me persécutes-tu ? » … a entendu le futur apôtre Paul. Jésus voulait ainsi faire comprendre : ce que vous faites à mes frères et sœurs, vous le faites aussi à moi. » Cela est toujours valable aujourd’hui. Et c’est pour cela que la prédication a donné le conseil suivant : « Tout d’abord, nous devrions considérer ce que Jésus a fait pour nous. Ensuite, nous pourrons décider ce que nous ferons à l’égard de notre prochain. »

« Ce ne sont là que quelques-unes des questions que le Saint-Esprit veut nous poser », s’est exprimé l’apôtre-patriarche Schneider en conclusion. Gardons des questions dans notre cœur, il s’agit de notre salut. » La réponse de Jésus est toujours la même : « Quoi qu’il arrive, où que tu sois, viens, je t’aime, je te pardonne, je veux te sauver, suis-moi jusqu’à la fin, tu peux y arriver avec mon aide. »

Infos articles

Auteur:
Date:
Mot-clé:

Andreas Rother
2.09.2021
Tanzanie, apôtre-patriarche, Service divin