Cinq bonnes nouvelles

Quelque chose qui bouleverse votre vie dans le bon sens du terme, qui change votre mode de vie et vos objectifs de manière durable et qui, en plus, vous motive... les hommes sont toujours à la recherche de conseillers fiables. Les services divins dominicaux du mois d’août proposent une orientation.

L’Évangile est une « bonne » ou « heureuse » nouvelle. Outre des recommandations, il propose réconfort, espérance et orientation dans la vie. Au mois d’août, les services dominicaux s’inscrivent dans la série thématique intitulée « La Bonne Nouvelle ».

« Nous nous concentrons sur l’essentiel » Les gens se perdent facilement dans des futilités, mettant des bagatelles au premier plan et les choses vraiment importantes au second. Cela inclut le fait que certains chrétiens se réfèrent à la Bible pour réglementer concrètement les comportements quotidiens. Le texte de base pour la prédication l’explique ainsi : « Ils s’appuient pour cela sur certaines déclarations du Nouveau Testament qui traitent les questions de la coupe de cheveux, l’alimentation et l’habillement, ainsi que l’éducation des enfants ou la relation entre mari et femme ». Toutefois, ces règlements n’ont rien à voir avec le salut de Dieu. Le service divin du premier dimanche donne des précisions à ce sujet : de quoi s’agit-il en réalité et qu’est-ce qui compte vraiment ?

« Nous recherchons la communion avec Dieu » Le service divin du deuxième dimanche du mois d’août portera sur la parabole du grand souper. La communion avec Jésus-Christ : elle est possible dès aujourd’hui dans le sacrement de la sainte cène, dans la communion avec nos frères et sœurs et au service divin. Au-delà de cette idée de communion, il y a la communion avec Christ, qui a promis de revenir, et l’espérance en le royaume de Dieu, une source de joie ; un sentiment de paix s’installe alors.

« Nous servons notre Dieu » Le Seigneur appelle, l’homme l’entend et l’homme a le choix : soit ignorer l’appel soit le mettre en œuvre dans sa vie. L’interprétation donnée nous encourage à accepter l’appel de Dieu à le suivre. Jésus-Christ en a fait la démonstration au cours de sa vie. La prédication du troisième dimanche d’août porte sur le service : sous quelle forme et où peut-il avoir lieu aujourd’hui.

« Nous tenons les choses sacrées pour sacrées » La parole en Psaumes, qui sert de base au service divin du quatrième dimanche, traite des impies, des moqueurs et de ceux qui trouvent leur plaisir dans la loi de Dieu. La prédication appelle les croyants à rechercher la volonté de Dieu et à l’intégrer dans leur vie. Un tel comportement leur permet de changer leur propre perspective et a un impact sur leur mode de vie. Choisir entre la voie du méchant (de l’impie) et la voie du juste n’est qu’un point de la prédication qu’il convient de considérer ; elle appelle également à se préoccuper de son prochain : « Marcher sur la voie des pécheurs serait une erreur ; par contre, il est dans l’esprit de Jésus et de l’Évangile d’accorder son attention aux pécheurs et de les amener à se repentir. »

« Nous attendons avec impatience le retour de Jésus-Christ. » La promesse que le Seigneur a donné à son Église de revenir est un sujet de joie pour les croyants. Elle nous emplit d’espoir pour l’avenir et nous réconforte dans l’idée que Christ ne nous a pas laissés seuls, mais qu’il reviendra. Cette foi et cette espérance ont le potentiel de tout changer dans la vie d’un homme. Elles génèrent de la joie et sont sources de motivation, bouleversant tout ce qu’il connaissait jusqu’à présent. Le dernier service divin dominical du mois d’août portera sur cette joie divine.


Photo : Photocreo Bednarek - stock.adobe.com

Infos articles

Auteur:
Date:
Mot-clé:

Oliver Rütten
2.08.2021
Service divin