Réorganisation du tissu social

Clôture après douze ans d’activité : fin novembre 2020, le réseau social « nacworld » sera mis hors ligne. Pourtant, cela ne signifie pas que l’Église néo-apostolique se retire de ce domaine – comment les anciens et les nouveaux médias sont renforcés.

Dès 2008, nacworld.net a servi aux jeunes du monde entier de bourse de contact : c’est ici qu’ont été préparées les Journées européennes de la Jeunesse 2009 (JEJ). À l’issue de ce méga-événement, à l’époque, à Düsseldorf, l’Église néo-apostolique internationale avait repris ce réseau social de l’association EJT gGmbH en le rendant accessible, par la même occasion, à toutes les catégories d’âge – à la demande de l’apôtre-patriarche Wilhelm Leber. En quelques mois, à peine, le nombre de membres était monté d’abord à 10 000, puis 20 000, pour atteindre un seuil constant, depuis quelques années, de 40 000 inscrits.

Les gens décident

Entre-temps, le comportement des utilisateurs a fondamentalement changé. Pour la plupart, les réseaux sociaux ayant une thématique particulière sont devenus insignifiants depuis longtemps ou ont complètement disparu. La liste des exemples est longue et va de MySpace et Secondlife à Vine et iTunes Ping, en passant par StudiVZ et WKW.

À la place, on préfèrera des réseaux sociaux qui ne se focalisent pas sur une seule thématique. En tête, on trouve notamment Facebook, Instagram et YouTube. Et, à côté de ces grands réseaux, les micro-réseaux fermés, tel que WhatsApp, sont également tendance.

Les choses changent

La migration des utilisateurs des forums thématiques vers les grandes plateformes et les micro-réseaux a des répercussions immédiates sur l’augmentation des membres et sur les activités de nacworld.net. C’est pour cette raison que l’offre cessera au 30 novembre 2020.

L’arrêt des inscriptions s’applique dès maintenant, et les nouvelles inscriptions sur nacworld.net ne sont plus possibles. Au cours des semaines à venir, les membres de nacworld recevront des détails importants, notamment : comment sauvegarder ses propres contenus mis en ligne sur nacworld.net ? Que deviennent les données personnelles ?

L’Église se recentre

L’Église empruntera de nouvelles voies dans le domaine de la communication, parmi celles-ci la restructuration du site nak.org, qui a déjà plus de 20 ans. Il constitue l’organe officiel de la direction internationale de l’Église et prendra un nouveau départ cette année, avec de nouvelles fonctionnalités et un contenu plus vaste.

En outre, les activités des apparitions dans les médias sociaux sur Facebook, Instagram, Twitter et YouTube seront intensifiées. Certains médias seront complétés par des langues supplémentaires, d’autres prévoient de nouveaux projets de médias sociaux.

L’offre et la demande se rapprochent

Par ailleurs, la vaste et moderne offre médiatique de l’Église néo-apostolique internationale reste à disposition des utilisateurs de façon illimitée. Il y a notamment le site principal, nak.org, le magazine d’actualités nac.today, le magazine international des membres, community, ainsi que les applis pour smartphones et tablettes.

« Nous regrettons bien sûr la clôture de nacworld », souligne Peter Johanning, le porte-parole international de l’Église. « Toutefois, avec le déplacement de nos activités, nous répondons au souhait d’une grande majorité. » Il exprime sa reconnaissance à l’égard de tous les utilisateurs actifs et à tous les membres de l’équipe, qui ont fait de nacworld.net « une communauté unique durant de nombreuses années. »



Photo : REDPIXEL - stock.adobe.com

Infos articles

Auteur:
Date:
Mot-clé:

Oliver Rütten
9.03.2020
Médias, International