Illustration de la « joie en Christ » en Afrique du Sud

Port Elizabeth (Afrique du Sud), le 25 janvier 2015 : L’apôtre-patriarche Jean-Luc Schneider vient de terminer le service divin et s’apprête à quitter l’église. Et les choristes ?

Les choristes chantent bien évidemment, et l’émotion de leurs cœurs s’exprime non seulement à travers leurs cordes vocales, mais à travers tout leur corps : ils dansent et applaudissent. C’est ainsi que se traduit la « joie en Christ » en Afrique du Sud !

« Ithemba » (= Espérance) est le titre de ce chant populaire des Xhosas qui constituent environ 18% de la population sud-africaine. Les mots qui résonnent dans l’église de Motherwell sont : « Sicela amalizo Nali Ithemba » : « Ici, il y a de l’espérance et aussi un avenir. Soutenez-nous, s’il vous plaît ! » « Uyalibona nail ithemba » : « Le vois-tu ? Ici, il y a de l’espérance ! »

Au cœur de la foule animée des fidèles se tient Bradley Brooks. Il est enthousiaste, et il y a de quoi : Il travaille depuis près de six années auprès de l’Administration ecclésiale du Cap, en qualité de coordinateur des projets musicaux ; les chants traditionnels xhosas sont sa passion. C’est d’ailleurs ces chants qu’il avait fait chanter par le chœur d’hommes du Cap lors du Rassemblement religieux international de Munich.

Bradley brandit son téléphone portable et filme la scène. À peine rentré chez lui, il télécharge ses enregistrements sur son ordinateur et diffuse son clip sur Facebook, l’un des plus grands réseaux sociaux. La joie, ça se partage !

(Un compte rendu détaillé du service divin suivra.)

Infos articles

Auteur:
Date:
Mot-clé:

Andreas Rother, Daniel Mauthe
2.02.2015
apôtre-patriarche, Service divin, Vie des communautés