Une voix dans le chœur des chrétiens

Ensemble pour Jésus-Christ : En avril prochain, l‘Église néo-apostolique sera officiellement admise dans le Conseil d’Églises chrétiennes (CEC) d’Allemagne avec le statut de membre hôte. Elle possède déjà un statut analogue dans d’autres pays.

La « Arbeitsgemeinschaft Christlicher Kirchen » (ACK), c’est-à-dire le CEC d’Allemagne recevra l’Eglise néo-apostolique (ENA) en qualité de nouveau membre hôte. Le CEC et l’ENA internationale l’ont annoncé au moyen d’un communiqué de presse commun.

Les Directions des 17 Églises membres ont validé la candidature néo-apostolique par le biais d’une procédure écrite, à la majorité des deux tiers. La réception aura lieu lors de la prochaine assemblée des membres du CEC, les 3 et 4 avril 2019. Les axes principaux de la collaboration seront la prière commune, la réflexion théologique, l’engagement pour la justice, la paix et la sauvegarde de la Création.

La Direction de l’Église mandate des délégués

« Ce résultat positif obtenu au prix de maints défis à relever me réjouit profondément », dit l’apôtre Volker Kühnle, le Président du groupe de travail « Contacts interconfessionnels et interreligieux » (GT CII). Il remercie la Direction de l’Église qui l’a accompagné tout au long des vingt dernières années ainsi qu’aux nombreux interlocuteurs des Églises membres du CEC.

La Direction internationale de notre Église a donné officiellement mandat à l‘apôtre Kühnle pour conduire la Délégation de l’Église néo-apostolique au sein du Conseil. Il sera secondé par son suppléant, l’évêque Peter Johanning. Tous deux faisaient déjà partie de la commission « Œcuménisme », créée par l’apôtre-patriarche Richard Fehr en 1999, qui est l’ancêtre du GT CII.

Tous azimuts

Des discussions régulières entre l’ENA et le CEC d’Allemagne ont lieu depuis 2001, à l’échelon régional, et depuis 2008 à l’échelon national. Entre-temps, quelque 150 paroisses néo-apostoliques sont actives dans une soixantaine de conseils chrétiens locaux.

L’Église néo-apostolique est aussi membre hôte du Conseil d’Églises chrétiennes de la Suisse. En Inde, elle est représentée dans le Conseil national des Églises, quant à l’Église néo-apostolique d’Argentine, elle a le statut d’observateur au sein de la Commission œcuménique des Églises chrétiennes.

L’Église néo-apostolique est membre à part entière dans trois États, savoir en Autriche, du Conseil œcuménique de la Jeunesse, au Luxembourg, du Conseil d’Églises chrétiennes et aux Pays-Bas, du Conseil des Églises.

« Nous avons conscience du fait que nous sommes tous chrétiens, avait dit l’apôtre-patriarche Jean-Luc Schneider dès le milieu de l’année 2013, au cours d’une interview. Il nous faut lutter ensemble pour l’Évangile, parce que la voix de l’Évangile doit être audible dans la société actuelle. C’est pour cette cause que nous conjuguons nos efforts. »


Photo: storm - fotolia.de

Infos articles

Auteur:
Date:
Mot-clé:

Andreas Rother
7.02.2019
Confessions