Mon Jésus, l’homme parfait

Le serviteur fidèle, le Rédempteur promis et maintenant, l’homme parfait. Voici la troisième de quatre réponses à la question de « maranatha » de l’Avent : Qui est donc vraiment notre Seigneur, qui vient ?

Mon Jésus, c’est le Fils de l’homme parfait et le Sauveur de tous les exclus. J’ai écrit un livre à ce sujet. En fait, j’en ai même écrit deux.

Un écrivain avec de l’ambition

Je suis un chrétien ayant vécu au premier siècle, plutôt du genre académicien. Je parle un grec ambitieux et stylistiquement polyvalent. J’écris tel un historien, je me réfère à des témoins oculaires en tant que l’unique source fiable puis je classe l’événement dans l’histoire du monde : « Du temps d’Hérode », du temps où « un édit de César Auguste » ou encore « la quinzième année du règne de Tibère César ».

Or, je n’écris pas l’histoire du monde, mais l’histoire du salut – en trois époques : en commençant par le peuple d’Israël, représentée chez moi par l’histoire précédente avec Jean-Baptiste, puis, au centre, l’activité de Jésus-Christ en tant que tournant et, finalement, la période de l’Église. C’est ce dont traite l’autre moitié de mon double ouvrage, les Actes des apôtres.

Des attentes déçues

J’ai écrit pour le vénérable Théophile (« celui qui aime Dieu »), afin qu’il reconnaisse la certitude des enseignements qu’il a reçus. D’une façon ou d’une autre, il représente assez bien mon lectorat.

Des personnes appartenant à la haute société du cercle culturel grec. Et, en même temps, des chrétiens de la seconde à la troisième génération, qui doivent se pencher sur le fait que le retour de Christ, que l’on attendait si proche, n’est pas venu pour le moment. Et qui se demandent : « Quand viendra le royaume de Dieu ? »

L’homme tel qu’il devrait être

Mon Jésus, c’est l’homme. Chez moi, son arbre généalogique ne remonte pas seulement jusqu’à Abraham, mais jusqu’à Adam, jusqu’à l’archétype de l’homme. Ainsi, « Fils de l’homme » est un mot-clé dans mon livre. On l’y trouve 26 fois.

Mon Jésus, c’est l’homme parfait tel qu’il aurait dû être. Car, au contraire de la version 1.0, il glorifie Dieu en toutes choses. Par conséquent, la réponse à la question de mes lecteurs est la suivante : « Car voici, le royaume de Dieu est au milieu de vous. »

Personne n’est exclu

Mon Jésus, c’est le Rédempteur d’une humanité imparfaite. Il sauve tout le monde, qu’il soit Juif ou païen, mais de préférence les pauvres et les pécheurs : de la femme adultère au malfaiteur sur la croix, en passant par le publicain. Il n’exclut personne du salut.

Oui, mon Jésus est l’homme parfait et le Sauveur de tous les hommes imparfaits. J’ai écrit un livre à ce sujet. On m’appelle Luc, l’évangéliste.

Infos articles

Auteur:
Date:
Mot-clé:

Andreas Rother
14.12.2019
Bible, Advent