« Tout venait toujours du cœur »

L’apôtre de district Pablo Alfredo Bianchi (Argentine) aurait eu 100 ans aujourd’hui, le 24 janvier. Lorsqu’il est entré pour la première fois dans une communauté néo-apostolique, le conducteur de celle-ci a eu l’impression d’un cadeau du ciel.

« C’est le ciel qui envoie ces cinq âmes », s’était exprimé le conducteur de la communauté de Boca lorsque Pablo Alfredo Bianchi, âgé de 19 ans, a ouvert la porte de l’église accompagné de sa fiancée, de sa mère et de ses deux sœurs. C’était le 1er janvier 1943, la communauté de Boca n’en était qu’à sa phase de fondation. Personne ne savait à ce moment-là ce que Dieu avait prévu de faire avec ce jeune homme.

Vanté comme chargé de pastorale

Assez rapidement, Pablo Bianchi et sa fiancée se sont plu au sein de la communauté. Ils ont été admis et scellés. L’année suivante, déjà, au mois de septembre, le jeune frère a été ordonné dans le ministère de diacre dans la jeune communauté. En 1946, il a été ordonné dans le ministère de prêtre puis, à partir de 1947, il a œuvré en tant que conducteur de la communauté de Boca. Selon la chronique, il a été dès le début un ministre sensible et soucieux de ses frères et sœurs. Pendant plus de dix ans, il a pris soin de chaque âme, il a aidé de nombreuses personnes, a pleuré et ri avec elles. En juin 1957, il a été ordonné dans le ministère d’ancien de district et s’est vu confier d’autres tâches, mais lors de ses visites à Boca, les frères et sœurs l’appelaient toujours leur prêtre, comme si le temps s’était arrêté. Tous gardaient un bon souvenir de sa sensibilité pastorale à l’égard de la vie des frères et sœurs.

En décembre 1957, l’apôtre de district Aureliano Andrés Cesar Martón l’a ordonné dans le ministère d’évêque, à la demande de l’apôtre-patriarche de l’époque, Johann Gottfried Bischoff, est-il dit. Il devenait ainsi l’adjoint idéal pour l’apôtre. Des générations entières d’enfants ont reçu de sa main la bénédiction à l’occasion de leur confirmation, y compris des futurs frères du ministère et apôtres actuels.

Apprécié en tant qu’apôtre

Toujours au mois de juin – le mois de juin semble être le mois qui a joué un rôle intéressant dans la vie de Pablo Alfredo Bianchi. En juin 1966, il a été appelé à Zurich, où il a été ordonné dans l’apostolat par l’apôtre-patriarche Walter Schmidt pour devenir un soutien actif pour l’apôtre de district qu’il admirait pour toutes les décisions à prendre.

Entre-temps, l’Église néo-apostolique en Amérique du Sud avait connu une croissance immense. Beaucoup de croyants sont venus grossir les rangs des fidèles, et un certain nombre de nouvelles communautés ont été créées. Le doux activisme, l’amour débordant et le zèle profond de l’apôtre Bianchi constituaient une grande force d’attraction, confirme la chronique.

Un décès qui change tout

Tout aurait volontiers pu continuer ainsi, mais l’apôtre a dû se séparer de son apôtre de district : l’apôtre de district Martón est décédé le 5 décembre 1977. L’apôtre Bianchi a célébré le service divin funèbre en l’église centrale de l’Avenida Caseros, à Buenos Aires, au milieu de milliers de personnes attristées. L’ordination dans le ministère d’apôtre de district a immédiatement suivi : le 11 décembre 1977, l’apôtre-patriarche Ernst Streckeisen lui a confié à Schaffhouse (Suisse) la responsabilité du champ d’activité d’apôtre de district d’Argentine, une tâche qu’il allait accomplir pendant 15 ans grâce à ses qualités particulières.

Au cours du même service divin, l’apôtre-patriarche a ordonné l’ancien de district Mario Fiore dans l’apostolat. – C’était également un pas empli de sagesse pour l’avenir.

Une vie pleine d’engagement

Pablo Alfredo Bianchi a exercé différents niveaux ministériels durant 48 années, dont 26 années en tant qu’apôtre et 15 années en tant qu’apôtre de district. Cependant, l’âge de la retraite est également arrivé. Le 12 avril 1992 a eu lieu le service divin au cours duquel l’apôtre de district a été dignement et honorablement admis à la retraite. L’apôtre-patriarche Richard Fehr, à l’époque, l’a décrit comme « un apôtre aux sept cœurs, parce que tout venait toujours du cœur. »

En 1995, le couple Bianchi a fêté ses noces d’or. À cette occasion, l’apôtre de district Mario Fiore leur avait dispensé la bénédiction, et il avait souligné que notre sœur Maria Bianchi avait été d’un grand soutien durant toutes ces années d’activité ministérielle de son mari, la qualifiant de « pilier de l’amour ». À propos de leur relation mutuelle, l’apôtre de district s’était exprimé notamment : « Comme ce virtuose qui, à l’étonnement de ses auditeurs, avait produit une mélodie parfaite à partir d’un instrument fortement désaccordé, en omettant simplement les notes désaccordées, vous avez également su tirer parti des bonnes notes. »

Pablo Alfredo Bianchi est décédé le matin du 9 juillet 1999. Dans son hommage à son égard, l’apôtre-patriarche Fehr écrivait : « Si toutes les larmes deviennent un jour des perles, Pablo Bianchi porte aujourd’hui une robe de perles. »

Infos articles

Auteur:
Date:
Mot-clé:

Peter Johanning
24.01.2022