Une bonne surprise

Une joie pour la communauté de Sarrebourg : c’est leur apôtre-patriarche Jean-Luc Schneider qui s’est avancé dans l’église, de manière inattendue. De tels services divins restent longtemps gravés dans la mémoire. De temps en temps, ces temps marqués par le coronavirus ont aussi du bon.

Dans l’agenda de voyage du président international de l’Église, il était écrit : « Open ». Malheureusement, cela arrive souvent en ces temps de coronavirus : l’apôtre-patriarche Jean-Luc Schneider doit annuler des voyages à l’étranger, et même les visites en Europe ne sont pas garanties, d’autant moins les voyages pastoraux intercontinentaux.

Les prédications du primat de l’Église prennent ainsi un accent particulier – comme celle-ci, à Sarrebourg, une communauté dans le département de la Moselle, en Lorraine. L’invité de marque est venu par surprise, dans sa propre voiture. Son message était le suivant : « Notre relation à Dieu détermine notre vie. » Sur le plan biblique, la base de cette phrase se trouve dans le livre du prophète Michée 4 : 5 : « Tandis que tous les peuples marchent, chacun au nom de son dieu, nous marcherons, nous, au nom de l’Éternel, notre Dieu, à toujours et à perpétuité. »

Des noms anciens et nouveaux

Les noms sont davantage que de simples étiquettes dans la Bible, surtout s’ils sont censés exprimer des valeurs substantielles : Saül devient Paul pour une raison précise, Saraï devient plus tard Sarah et Abram devient Abraham. Pourquoi ? Parce que cela dépend du contenu ! Et c’était exactement le sujet de la prédication de l’apôtre-patriarche. Il a demandé, par exemple, ce qui distinguait le peuple d’Israël des peuples voisins. Et sa réponse : Dieu l’a choisi pour être une bénédiction pour tous les peuples ! Il a tenu sa promesse de le conduire vers la terre promise. En retour, il n’attendait que fidélité et obéissance, s’est exprimé le président de l’Église.

Marcher au nom de Dieu

Ces approches peuvent être transposées à notre époque : chaque homme « marche au nom de son dieu ». Les croyances et les priorités déterminent les décisions et les comportements. Par exemple : un bon vendeur cherche d’abord à cerner la personnalité et les motivations de son client afin de le convaincre ensuite que le produit proposé répond parfaitement à ses besoins et ses aspirations. L’apôtre-patriarche Schneider : « Les chrétiens entretiennent une relation particulière avec Dieu, et cette relation doit déterminer nos pensées et nos actes. » Dieu nous a affranchis du péché originel et fait de nous ses enfants. Il nous conduit dans son royaume et veut faire de nous une source de bénédiction. Nous répondons à son amour en « marchant au nom de Dieu ». Pour cela, nous avons promis fidélité et obéissance : « Lors du baptême, nous avons décidé d’adhérer à la vérité de l’Évangile, de faire de Jésus-Christ notre modèle et de nous fixer comme but d’entrer dans son royaume. » Il convient de rester fidèle à cette résolution.

Faire du bien à autrui

Nous sommes élus par Dieu pour donner un témoignage vivant de Jésus-Christ. « Notre mission consiste à promouvoir les valeurs de l’Évangile, à mettre en pratique l’enseignement de Jésus-Christ et à lui rendre gloire. » L’apôtre-patriarche a également cité un exemple : « Nous sommes envoyés par Jésus pour faire du bien à autrui en son nom. Il nous demande en particulier d’accueillir en son nom les petits enfants ; autrement dit, de faire du bien à ceux qui ne peuvent pas nous le rendre. »

Le peuple d’Israël n’a pas constamment réussi à « marcher au nom de l’Éternel ». Il s’est révolté contre Dieu quand il ne leur a pas donné ce qu’ils attendaient. Certains Israélites sont allés vers des dieux étrangers moins exigeants que l’Éternel. D’autres l’ont délaissé parce qu’ils pensaient ne plus avoir besoin de lui. « Qu’en est-il pour nous ? », a demandé le président de l’Église avec insistance. « Nous sommes fermement décidés à retenir le nom du Seigneur en persévérant dans notre foi. Lors de son retour, le Seigneur nous donnera un nom nouveau. »


Photo: terovesalainen - stock.adobe.com

Infos articles

Auteur:
Date:
Mot-clé:

Peter Johanning
21.10.2020
Chief Apostle, Divine service