Une rencontre à la gare très prometteuse

Tout a commencé par une histoire d’amour : cette année, l’Église néo-apostolique en Malaisie fêtera le 50e anniversaire de son existence. L’historique va de la Malaisie à l’Allemagne, en passant par l’Angleterre, et retour.

C’est l’après-midi, pendant les vacances semestrielles de l’année 1958. Il y a beaucoup de monde à la gare principale de Brême (Allemagne). Pourtant, une personne se démarque : Harbhajan Singh Chhabra porte une barbe épaisse et un turban. Cela attire, entre autres, l’attention d’une jeune femme. Une conversation se noue entre Waldtraut et lui, ils échangent leurs adresses, une amitié se développe. Rapidement, l’amitié se transforme en amour. Et c’est même le début de l’Église néo-apostolique en Malaisie.

À cette époque, il n’y a pas de chrétiens néo-apostoliques dans cette partie du monde. À l’époque comme aujourd’hui, une grande partie de la population est composée de musulmans ou encore de bouddhistes. Cependant, le pays ayant été pendant de nombreuses années sous domination coloniale britannique, le christianisme y est déjà représenté.

De l’Allemagne à la Malaisie

Harbhajan Singh Chhabra est originaire de Malaisie occidentale. Il appartenait au sikhisme, une religion monothéiste répandue en Malaisie. Il se rend en Angleterre pour y étudier. C’est là qu’il commence à s’intéresser au christianisme. Au cours d’un voyage en Europe, pendant les vacances semestrielles, il fait la connaissance de Waldtraut.

Lorsqu’ils se marient en Malaisie, l’époux adhère au christianisme. Rapidement, le jeune couple retourne vivre en Europe. À Delmenhorst (Allemagne), il cherche l’Église anglicane, et c’est ainsi qu’il entre en contact avec l’Église néo-apostolique. Harbhajan Singh et Waldtraut Chhabra s’y sentent immédiatement à l’aise et assistent de plus en plus souvent aux services divins.

Tous deux sont scellés en 1965 et, un an après, le frère Chhabra est ordonné dans le ministère de sous-diacre. À l’époque, c’est l’apôtre de district Hermann Schumacher qui est responsable de l’Église territoriale de Brême. Celui-ci reconnaît le zèle fidèle du jeune frère comme une opportunité de répandre la foi néo-apostolique en Malaisie. Les époux acceptent volontiers et c’est ainsi que la famille s’installe en 1969 à Kuala Lumpur, la capitale malaisienne, après que le frère Chhabra ait été ordonné dans le ministère de prêtre.

Bible, calice et tronc d’offrandes

Avec peu de moyens mais une foi confiante, la famille Chhabra commence à parler de la foi néo-apostolique aux habitants de la Malaisie. Lors du premier service divin, le 30 novembre 1969, sept invités sont d’ores et déjà présents, qui écoutent l’officiant, le prêtre Chhabra, et le chant en solo de sa fille.

Au début, ce sont des connaissances et des amis que le prêtre Chhabra invite chez lui, à la maison, où il célèbre les services divins. Dès le 26 octobre 1971, les trois premières âmes sont scellées en Malaisie, et le pays est confié aux soins de l’Église territoriale du Canada/des États-Unis, à l’époque sous la direction de l’apôtre de district Michael Kraus. Le nombre des frères et sœurs mais aussi des communautés augmente.

La première communauté est créée à Rawang, à 30 kilomètres de Kuala Lumpur. Très vite, Harbhajan Singh Chhabra est ordonné dans le ministère d’ancien de district et, le 17 avril 1991, l’apôtre-patriarche Richard Fehr célèbre un service divin en tant que le premier apôtre-patriarche en Malaisie, à Kuala Lumpur. Celui-ci rassemble environ 600 frères et sœurs en la foi venus de tout le pays – certains prennent toute une journée de congé pour l’occasion et voyagent pendant plusieurs heures en bus.

50 ans plus tard

La Malaisie compte aujourd’hui 18 communautés avec environ 600 membres. Depuis 2009, les communautés font partie du champ d’activité d’apôtre de district réorganisé d’Asie du Sud-Est. Celui-ci a été dirigé par l’apôtre de district Urs Hebeisen jusqu’à son admission à la retraite, en 2018 ; depuis, c’est l’apôtre de district Edy Isnugroho qui est responsable des soins pastoraux des frères et sœurs en Malaisie.

C’était une grande joie pour l’apôtre de district Edy Isnugroho, le 2 mai 2021, de célébrer avec l’ensemble de l’Asie du Sud-Est, le 50e anniversaire de l’existence de l’Église néo-apostolique en Malaisie. En raison de la pandémie liée au coronavirus, il a célébré le service divin à Denpasar (Bali). Il a apporté aux frères et sœurs une parole biblique extraite de l’épître de Paul aux Colossiens 1 : 12-13 : « Rendez grâces au Père, qui vous a rendus capables d'avoir part à l'héritage des saints dans la lumière ; il nous a délivrés de la puissance des ténèbres et nous a transportés dans le royaume de son Fils bien-aimé ». L’apôtre de district a exhorté les frères et sœurs en Malaisie à la reconnaissance. Il a également souligné combien il était reconnaissant pour l’œuvre de Dieu en Malaisie et aussi pour le fait que les frères et sœurs de ce pays restent fidèles au Seigneur en dépit d’une période marquée par la pandémie et par la crise.

Infos articles

Auteur:
Date:
Mot-clé:

Katrin Löwen
6.05.2021
Malaisie