Pleins feux sur... 04: Être en Christ, c'est plus !

La devise de l'année dit : « La joie en Christ », et non pas « la joie au sujet de Christ ». Quelle est la différence ? C'est à cette question que répond l'apôtre de district Wolfgang Nadolny (Berlin/Brandebourg/Russie).

Christ est bien évidemment aussi notre source de joie. Cette formulation suggère cependant une certaine distance entre Jésus-Christ et l'observateur. On lève les yeux vers Jésus-Christ et on puise de la joie à le discerner et à évoquer ses hauts faits. Pour nous, nous nous réjouissons en lisant ce que la Bible rapporte au sujet de Jésus-Christ, en pensant au Fiancé de notre âme et en prenant conscience de l'avenir grandiose qui nous est réservé.

En symbiose avec Christ

Se réjouir en Christ, c'est bien davantage que d'éprouver de la joie à le discerner et à le reconnaître. Considérons quelques passages de la Bible pour bien comprendre qu'être « en Christ » va au-delà de la joie que nous pouvons éprouver à son évocation.

L'apôtre Paul écrit, au sujet de l'unité qui règne au sein de l'Église de Jésus-Christ : « Ainsi, nous qui sommes plusieurs, nous formons un seul corps en Christ, et nous sommes tous membres les uns des autres » (Romains 12 : 5). Cette image de l'Église de Christ comme étant un seul corps met en évidence ce que c'est que d'être « en Christ ». C'est être soudé à lui, indissociablement lié à lui, bref, en symbiose avec lui.

S'épanouir en Christ

L'apôtre propose une formulation similaire dans sa seconde épître aux Corinthiens : « Et celui qui nous affermit avec vous en Christ, et qui nous a oints, c’est Dieu » ( II Corinthiens 1 : 21). Un corps auquel les membres ne seraient pas convenablement intégrés serait fortement handicapé, voire mort. Être en Christ, c'est tirer sa substance, son énergie et sa force de lui pour vivre par elles.

« Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle création" (II Corinthiens 5 : 17). On ne devient pas une nouvelle création simplement en levant les yeux vers Christ ou en se réjouissant à son sujet. La nouvelle créature est en symbiose avec Christ : Elle s'épanouit en lui, tout en étant autonome.

Vivre en Christ

Dans son épître aux Galates, l'apôtre Paul décrit cette interaction en ces termes : « Ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi » (Galates 2 : 20). Nous en Christ, et Christ en nous.

Quant au retour de Christ, il le décrit en I Thessaloniciens 4 notamment en ces termes : « Les morts en Christ ressusciteront premièrement. Ensuite, nous les vivants, qui serons restés, nous serons tous ensemble enlevés avec eux » (cf. versets 16 et 17).

Et un dernier passage encore. Il s'agit de la salutation que l'apôtre Pierre fait figurer à la fin de sa première épître, qui servira aussi de conclusion au présent article : « Que la paix soit avec vous tous qui êtes en Christ ! »(I Pierre 5 : 14).


Photo: Daniel Rudolph

Infos articles

Auteur:
Date:
Mot-clé:

Wolfgang Nadolny
9.03.2015
devise 2015