Pleins feux sur … 9/2017 : Une question d’attitude

La louange à Dieu en tant que projet limité dans le temps ? Une idée intéressante, qui fait paraître la tâche plus facile. – L’apôtre de district Michael Ehrich (Allemagne méridionale) nous exhorte à en faire davantage.

La devise de l’année nous exhorte à louer et à honorer Dieu par tout notre être.

Bien sûr, nous pouvons nous réjouir de ce que nous avons obtenu et de ce que nous accomplissons, peut-être grâce à un important engagement. Mais n’oublions jamais qu’au final, nous devons toutes choses à Dieu.

C’est LUI qui est le donateur de tous les dons, qu’ils soient terrestres ou spirituels. C’est LUI qui nous porte lorsque nous sommes à bout de forces. C’est LUI qui nous aide à grandir dans l’esprit et dans la nature de Jésus.

Si nous prenons cela en compte, nous aspirons à le remercier, à le louer et à l’honorer – par la parole, les œuvres et par notre nature.

Dans l’un de nos cantiques de la chorale, il est dit : « Je louerai l’Éternel tant que je vivrai ». C’est-à-dire pas seulement de temps en temps, pas seulement lorsque nous reconnaissons une occasion concrète pour cela – mais comme une « note dominante de l’âme », comme une attitude intérieure.

Cette attitude peut par exemple s’exprimer dans la prière et dans notre comportement, lorsque nous faisons confiance à Dieu et que nous vivons conformément à sa volonté. Cela signifie qu’il faut ménager de l’espace à la vie divine et suivre résolument le Seigneur. Pour cela, il est nécessaire de participer à son œuvre – pas seulement au niveau d’un projet, mais accomplir les tâches à son service de façon durable et fiable.

IL répondra par sa bénédiction – sur la durée, et, finalement, en vivant la communion éternelle avec lui.

Infos articles

Auteur:
Date:
Mot-clé:

Michael Ehrich
2.05.2017
devise 2017