Ensemble plutôt que seul

Plusieurs personnes participent à un cercle de discussion. L'animateur leur demande de citer les points forts et les points faibles de leurs interlocuteurs. C'est là une méthode de découverte mutuelle très utilisée.

Découvrir les traits de caractère particuliers de l'autre n'est pas chose si aisée. Chaque individu a son empreinte digitale qui lui est propre. Les points forts d'un tel sont la patience, l'écoute et l'empathie, tandis que les points faibles de l'autre sont l'entêtement ou la vantardise. D'autres partagent tous ces points sans qu'aucun ne s'impose ou ne le distingue.

Les hommes veulent savoir qui est Jésus. Les chrétiens disent qu'il est le Fils de Dieu, mais qu'est-ce que cela veut dire concrètement ? L'Écriture cite les caractéristiques de Jésus-Christ : il est le Prince de paix, il apaise les querelles, il écoute, il montre le chemin à suivre, il est empli de compassion, il multiplie les pains, il se pose en défenseur, il apporte son aide, il donne l'exemple, il est un modèle, un guérisseur, il ressuscite les morts, il apporte le salut. Sa manière de vivre et d'agir en dit long sur sa capacité à compatir aux soucis et aux détresses de son prochain. Les services divins du mois de février ont pour thème quelques événements bibliques le concernant.

Jésus ne nous abandonne pas à la solitude

Une femme d'un certain âge venait de perdre son fils unique. La Bible rapporte cette histoire tragique et navrante. En son centre, il y a Jésus. Il partage la souffrance de cette femme. Son cœur est éperdu de compassion : « Lorsqu’il fut près de la porte de la ville, voici, on portait en terre un mort, fils unique de sa mère, qui était veuve ; et il y avait avec elle beaucoup de gens de la ville. Le Seigneur, l’ayant vue, fut ému de compassion pour elle, et lui dit : Ne pleure pas ! » (Luc 7 : 12-13). Elle avait perdu son mari et son fils ; que pouvait-il lui arriver de plus grave ? Jésus lui vient en aide, sans lui demander de croire en lui.

Ah, si seulement nous avions de tels pouvoirs, nous autres, êtres huamins ! Seulement, qu'en ferions-nous ? Supposons que nous ayons la possibilité d'assister et d'aider notre prochain, de le réconforter, d'être proche de lui, de lui rendre sa joie de vivre: le ferions-nous ? Parviendrions-nous à dépasser le stade de la « commisération » pour aider véritablement notre prochain, nous offrir à lui et le soutenir ? C'est l'exemple que Jésus nous donne : Il s'approche, il console, il aide. De la compassion procèdent des paroles, et des paroles, des actes.

Suivre Jésus, c'est prendre soin d'autrui. Les disciples de Jésus ne sont pas des solitaires.

Dis oui au Seigneur !

« Mourir avec lui, vivre avec lui » : telle est la réponse de l'Évangile à l'égoïsme qui caractérise l'époque actuelle. Partager les souffrances, partager les joies, partager le même chemin : c'est cela, l'imitation de Jésus-Christ. Elle implique aussi le combat commun contre le péché. De nos jours précisément, où l'on a tendance à banaliser le péché et à le minimiser, il est capital de nous rappeler mutuellement aux valeurs anciennes et aux vérités bibliques. Persévérer dans la foi, voilà ce qui importe !

N'oublions pas non plus que les fautes de l'homme ne restreignent pas la fidélité de Dieu. Dieu est fidèle envers nous, même si nous commettons des fautes. Nos erreurs ne remettent pas en question l'amour qu'il nous porte. Jésus est notre fidèle avocat : ce qui importe pour lui, c'est notre résolution à cultiver la communion avec lui et nos efforts pour y parvenir, plutôt que le résultat escompté.

Le pouvoir supérieur de Dieu

Toutes ces expériences qui consistent à se savoir accepté par Dieu et à avoir conscience de la proximité de Jésus-Christ nous incitent à professer le pouvoir supérieur de Dieu. Il veut que l'homme soit éternellement sauvé. Il veut s'entourer à jamais de ceux qui le suivent. La femme samaritaine en Jean 4 - encore une femme - nous enseigne à porter publiquement ce témoignage. Elle va trouver les membres de sa famille, les habitants de son village pour leur dire à tous que le Messie se trouve au bord du puits, à l'extérieur de la ville. Son discours authentique est efficace et attise la curiosité de ses auditeurs. Ils l'accompagnent auprès de Jésus pour l'écouter leur parler. Ils sont convaincus par les propos de Jésus. Ils l'invitent, et il passe deux jours dans leur ville et change leur vie. La femme leur a donné l'impulsion initiale, puis ils ont connu l'intervention du Seigneur dans leur propre vie.

Il ne faut pas que les chrétiens se contentent d'avoir trouvé leur salut en Jésus-Christ : ils doivent se comporter en missionnaires et professer Jésus comme étant le Sauveur du monde.



Photo : jcomp - stock.adobe.com

Infos articles

Auteur:
Date:
Mot-clé:

Peter Johanning
31.01.2019
Divine service