Luther 2017 – une nouvelle traduction de la Bible fait son apparition

Grâce à sa traduction de la Bible, Martin Luther a marqué la théologie ecclésiale et la langue allemande. À l’occasion du 500e anniversaire de la Réforme, une nouvelle version révisée a été publiée. À partir de 2019, la version désignée sous l’abréviation « LÜ 2017 » sera la Bible officielle de l’espace germanophone au sein de l’Église néo-apostolique.

Les frères du ministère dans les communautés germanophones devront s’adapter au cours de leur prédication : en effet, dès le 1er janvier 2019, une nouvelle traduction de la Bible sera utilisée. Les différences avec la version précédente, la traduction selon Luther de 1984, semblent certes marginales – différences de ponctuation ou échange de mots individuels – mais elle comporte aussi des traductions complètement révisées de versets entiers.

La Société de la Bible en Allemagne (Deutsche Bibelgesellschaft), qui détient la souveraineté pour toutes les traductions selon Luther, fait le calcul suivant : la traduction de 2017 se différencie tout de même de 40 pour cent du texte de la version LÜ 1984. La répartition diffère. Dans les livres apocryphes des Écritures Saintes, environ 3700 versets sur un total de 4400 ont été changés, ce qui représente 80 pour cent.

On note des changements légers dans l’’Ancien et dans le Nouveau Testament : sur les quelque 31.000 versets de l’Ancien et du Nouveau Testament, environ 12.000 versets, ce qui représente près de 40 pour cent, ont subi une modification. Au total, la version LÜ 2017 présente donc presque 16.000 versets qui diffèrent de la version de 1984. Selon les témoignages des spécialistes, cette version est plus précise dans l’utilisation du texte original, et plus compréhensible pour le lecteur actuel.

La « tempête sur le lac » (LÜ 1984) devient certes une « grande secousse » (LÜ 2017) – le texte original parle de seismos, ce qui rappelle plutôt un séisme sous-marin – mais les « pleurs et claquements de dents », l’une des célèbres créations de mots luthériennes, continueront d’exister. Dieu merci, répliquent les adeptes de la langue de Luther. Car, selon leur credo, la Bible selon Luther est la quintessence d’une utilisation linguistique dynamique. Il existe certes de nombreux termes de la langue quotidienne, mais de temps en temps surgit aussi un terme spécial, une notion sainte. Non en dernier, cela démontre le génie linguistique du plus célèbre théologien allemand.

Quiconque souhaite approfondir les modulations de texte en trouvera un avant-goût sur le site internet de la Société de la Bible en Allemagne.

Le beau texte de Luther

La traduction selon Luther est aujourd’hui incontournable parmi toutes les traductions de la Bible qui existent en allemand. Elle reflète une utilisation compétente et imagée des textes originaux. Les traductions selon Luther sont utilisées depuis toujours dans les services divins germanophones au sein de l’Église néo-apostolique. La version LÜ 1912 a été utilisée pendant plusieurs décennies, elle a été remplacée par la version de 1984 en 2001. Le Catéchisme, tous les textes doctrinaux ainsi que les manuels d’enseignement en langue allemande utilisent les citations issues de la version selon Luther. Un changement complet vers une tout autre traduction ne serait par conséquent pas envisageable.

Les apôtres de district d’Europe sont unanimes à ce sujet. Lors de leur dernière assemblée, début novembre, ils se sont laissé longuement conseiller, et ont finalement décidé de garder la version selon Luther, en utilisant néanmoins la version révisée 2017 de la traduction selon Luther à partir du 1er janvier 2019. Elle sera dès lors la Bible officielle qui sera utilisée lors des services divins dans l’espace germanophone au sein de l’Église néo-apostolique.

Les raisons du changement

Il existe plusieurs raisons à ce changement. D’une part, la Société de la Bible en Allemagne va progressivement retirer la version de 1984 de ses rayons. Il ne restera que la Bible standard, les réimpressions des autres versions ne seront plus possibles. Toutefois, l’Église néo-apostolique utilise plusieurs versions de la Bible : outre la Bible standard, elle utilise également la Bible d’autel, la version de poche, la Bible scolaire et même une Bible de mariage. La nouvelle version est nécessaire afin de pouvoir garder ce package complet.

En outre, les adaptations en matière de contenu sont un motif important de décision pour ce changement. Dans l’ensemble, la nouvelle traduction est plus proche des Écritures originales, même si l’allemand traditionnel est toujours conservé, mais adapté à la langue actuelle. Le négociateur avec la Société de la Bible en Allemagne est la maison d’édition Bischoff, qui ne mettra pas seulement les nouvelles Bibles dans sa gamme de produits, mais qui produira également des versions avec une reliure propre à l’Église néo-apostolique.

Luther laisse des traces

L’année 2017 était une année de commémoration de la Réforme dans les pays germanophones, entamée il y a 500 ans à Wittenberg, en Thuringe (Allemagne). À l’époque, le jeune moine augustin Martin Luther aurait affiché ses 95 thèses sur les portes de l’église du château – une date historique dans l’enseignement scolaire de l’humanité.

En 1521-22, Martin Luther, entre-temps un dissident persécuté, a profité de son séjour forcé dans la Wartburg, près d’Eisenach, pour traduire le Nouveau Testament du grec vers l’allemand, en un temps record de seulement dix semaines. Douze ans plus tard, la Bible était publiée dans sa totalité avec sa traduction. Luther aura travaillé à son perfectionnement jusqu’à la fin de sa vie.


Photo: Oliver Rütten

Infos articles

Auteur:
Date:
Mot-clé:

Peter Johanning
18.12.2017
Germany, Bible, Media