L'année de la « joie en Christ »

La joie se partage. C'est là très exactement ce qu'on vérifié les chrétiens néo-apostoliques du monde entier, en appliquant la devise préconisée par l'apôtre-patriarche pour l'année finissante. Pour l'Église, c'était en même temps une première.

Ce n'était certes pas la première fois que l'Église néo-apostolique se dotait d'une devise annuelle, mais c'était bel et bien la première fois que l'apôtre-patriarche en personne adressait ce message en même temps à tous les fidèles du monde, les appelant à vivre la « joie en Christ ». L'apôtre-patriarche Jean-Luc Schneider en a fait, au cours de son allocution vidéo du nouvel an la devise de l'année 2015. Cette allocution faisait office de lancement de nac.today, le portail d'information de l'Église néo-apostolique internationale.

La devise prêchée

L'apôtre-patriarche avait développé cette devise au cours du service divin du nouvel an, à Herne (Allemagne), et au cours de nombreux offices ultérieurs, parlant ainsi notamment de la joie que suscite le salut en Christ, de celle qui réside dans la communion qui unit les chrétiens, de la joie de servir à l'exemple du Seigneur et de celle que procurent les dons et les forces que les fidèles reçoivent en vue de maîtriser leur quotidien.

Dans une série d'articles publiés sur nac.today et spécialement dédiés à la devise de l'année 2015, les apôtres de district en ont montré les multiples facettes. Cette série d'articles était intitulée Pleins feux sur... et éclairait les divers aspects de la « joie en Christ ».

La devise illustrée

Depuis le début de l'année, la devise n'était pas seulement prêchée aux fidèles du monde entier, mais aussi illustrée à leur intention : Au moyen de leurs logos, les Églises territoriales ont donné une image colorée des multiples facettes de la devise de l'année, en mettant souvent en évidence la communion internationale qui cimente l'Église dans le monde entier.

Au gré des traditions, la devise adoptait les formes les plus variées : En Asie du Sud-Est, les fidèles pouvaient arborer, dès l'issue du service divin du nouvel an, la « joie en Christ » sur un badge. Au Cap (Afrique du Sud), la devise accompagnait les chrétiens néo-apostoliques tout au long de l'année sous la forme duDevotional Journal (Journal de dévotion), un almanach proposant des considérations religieuses. Tout au long de l'année, on a pu voir aussi les affiches apposées dans les vitrines de nos églises, dans l'espace germanophone surtout, intitulées : « Je suis dans la joie ».

La devise appliquée

D'innombrables manifestations d'ordre spirituel, convivial ou caritatif ont eu lieu sous l'égide de cette devise : depuis les rencontres de jeunesse en Colombie, au Canada ou en Allemagne méridionale, en passant par le marathon de la foi, jusqu'aux activités pour les enfants, comme, notamment la pièce de théâtre jouée à Johannesburg (Sud-Est africain), ou le Malaction à Hopetown (Le Cap).

L'opérationCan 30 000 Project, lancée dans la région du Cap, s'inscrit aussi dans l'esprit de la devise : Les enfants ont collecté des boîtes de conserves pour des institutions d'aide sociale en charge de l'enfance ; ils en ont collecté 45 000, dépassant ainsi de moitié l'objectif initialement fixé. Leur intention était de procurer de la joie, leur devise : Yes, we can.

Infos articles

Auteur:
Date:
Mot-clé:

Andreas Rother
31.12.2015