Avec Christ, il n’y a pas de perdants

« Vaincre avec Christ » se distingue de la victoire habituelle que nous connaissons. C’est ce sur quoi l’apôtre de district Noel E. Barnes (Le Cap) attire l’attention dans son article au sujet de la devise annuelle.

Lorsqu’on aborde le thème de la « victoire », on a toujours à l’esprit un gagnant et plusieurs perdants. Le nom du gagnant est révélé, et il est mis à l’honneur. Les perdants, au contraire, ne sont même pas mentionnés. « Vaincre avec Christ » fonctionne différemment. Il n’y a pas de perdants. Avec Christ, tous sont victorieux.

Vaincre dans notre propre sens

Un petit garçon a relaté tout énervé à sa monitrice d’école du dimanche ce qui lui était arrivé. Deux garçons avaient menacé de le rouer de coups. Il s’est souvenu d’une chose que sa maman lui disait toujours : « Prie ». C’est ce qu’il a fait. Avant que les deux garçons aient pu lui faire quoi que ce soit, ils ont eux-mêmes subi un préjudice. C’est ce qu’a relaté le petit garçon, tout heureux, à sa monitrice.

Pour notre jeune ami, c’était une victoire. Cependant, sa monitrice lui a expliqué que le bon Dieu ne nous aidait pas à faire du mal aux autres. Le petit garçon avait remporté une victoire, mais pas une victoire avec Christ.

Vaincre dans le sens de Christ

Nous ne pouvons vaincre avec Christ que si nous suivons son enseignement. Cela n’est pas facile lorsque d’autres nous font du mal ou sont méchants. De nombreux enfants de Dieu vivent des souffrances et afflictions et ne comprennent tout simplement pas pourquoi ils doivent vivre de telles choses. De temps en temps, comme notre petit ami, ils cherchent à améliorer la situation, et ils utilisent des méthodes qui ne sont pas compatibles avec l’enseignement de Christ. Certains qui subissent une injustice souhaitent même du mal à leur adversaire.

Si nous laissons régner la nature de Jésus en nous dans ces temps-là, nous en porterons une réelle victoire divine.

Pas toujours immédiatement visible

Les victoires avec Christ ne sont pas toujours immédiatement reconnaissables. Il suffit d’un regard sur la crucifixion de Jésus pour l’illustrer. Lorsque Jésus a été crucifié, même ceux qui l’avaient suivi fidèlement ont pensé que tout avait été en vain. Ce Jésus, pour lequel ils avaient abandonné tant de choses, les avait quittés. Était-ce donc une victoire ? Bien sûr ! Mais cela n’a pu être reconnu qu’avec le temps.

Il y a également des périodes dans notre vie, où, malgré notre fidélité au Seigneur et à son Évangile, nous devons vivre une défaite et où tout semble en vain. Cependant, si nous restons fidèles et déterminés dans l’imitation, la victoire se montrera – même si cela n’arrivera que de nombreuses années plus tard.


Foto: L’apôtre de district Noel E. Barnes (links) avec l’apôtre de district Tshitshi Tshisekedi (DR Congo Sud-est)

Infos articles

Auteur:
Date:
Mot-clé:

Noel Edward Barnes
3.05.2016
devise 2016