Les services divins du mois de juin seront trinitaires, saints, apostoliques

Nous entamons la période qui suit la Pentecôte. Cette année débute également un nouveau chapitre dans le journal du coronavirus : les services divins dans les communautés locales deviennent de nouveau possibles, en tout cas petit à petit et dans de nombreux pays. Voici un aperçu des « Pensées directrices » pour le mois de juin.

Les services divins redeviennent possibles dans les maisons de Dieu, peut-être pas partout, mais tout de même dans de nombreux pays. Et par conséquent aussi la fête de la sainte cène. Les chrétiens dans le monde entier l’ont attendu pendant plusieurs semaines, et c’est à présent à portée de main. Les prêtres utiliseront à nouveau leur base de prédication, les « Pensées directrices » servant de base aux services divins néo-apostoliques. Celles-ci transmettent le message, l’interprétation et le contexte de la prédication sur la base d’une parole biblique et sont censées donner aux frères du ministère des indications sur la préparation de la prédication.

Dieu est trine

De manière traditionnelle, le dimanche qui suit la Pentecôte commémore la Trinité divine. Le Père, le Fils et le Saint-Esprit sont trois Personnes divines distinctes, mais elles se réfèrent toujours l’une à l’autre et sont une entre elles. Elles sont adorées et glorifiées ensemble. La phrase : « Que la grâce du Seigneur Jésus-Christ, l’amour de Dieu, et la communion du Saint-Esprit, soient avec vous tous ! » (II Corinthiens 13 : 13) n’est pas seulement la phrase liturgique finale au cours des services divins néo-apostoliques, mais l’une des références les plus importantes à la doctrine de la Trinité divine. Le Père, le Fils et le Saint-Esprit sont une même nature et une même volonté.

Dieu est saint

Les deux dimanches suivants traitent de deux aspects spéciaux sur le thème : « L’Œuvre de Dieu », notamment avec les thèmes de « la sainteté » et de l’ « apostolicité ». Le service divin du 14 juin doit exprimer le fait que l’Église de Christ et ses membres doivent être caractérisés par la « sainteté ». L’une des caractéristiques fondamentales de l’Église de Christ est sa sainteté. Elle trouve son fondement entièrement dans la Trinité divine et non dans les hommes qui lui appartiennent. La nature pécheresse de l’individu ne peut endommager la sainteté de l’Église. Pourquoi l’Église est-elle sainte ? Parce qu’elle sert au salut, parce qu’elle contient les moyens de conduire l’homme dans la communion avec Dieu.

L’Église est apostolique

Le service divin du troisième dimanche du mois de juin a pour thème l’ « apostolicité », qui est présente et doit être perceptible autant dans son contenu qu’au niveau personnel au sein de l’Église de Christ. Le Catéchisme de l’Église néo-apostolique l’explique de la manière suivante, au chapitre 2.4.3 : « L’Église est « apostolique » : l’apostolicité de l’Église a un caractère intrinsèque et personnel. L’Église est apostolique d’une part, parce qu’en elle est proclamé l’Évangile de la mort, de la résurrection et du retour de Christ, tel que les premiers apôtres l’ont prêché. L’Église est apostolique d’autre part, parce qu’en elle le ministère apostolique est réalisé en les personnes d’apôtres actuellement en activité. »

Dans le même temps, les apôtres sont des serviteurs de la joie. Ils veillent à ce que l’Évangile de Jésus-Christ soit annoncé de la bonne manière et à ce que le salut soit accessible à chaque homme.

À la fin, il y a le salut

Le dernier service divin dominical du mois de juin sert à la préparation au service divin en faveur des défunts. Dieu donne tout de sa plénitude qui est nécessaire au salut, aux vivants et aux défunts : il remédiera à tout manque. Ce sont certes des hommes imparfaits qui agissent au sein de l’Œuvre de Dieu, mais cela n’empêche pas que le salut soit transmis par la parole et les sacrements. Lorsque nous serons dans son royaume, tout manque sera définitivement corrigé !



Les services divins en ligne resteront : Nous soulignons une nouvelle fois que les services divins par vidéo continueront à être diffusés jusqu’à nouvel ordre. En effet, tous les membres de l’Église n’auront pas la possibilité d’assister aux services divins dans leur environnement habituel « dans leur communauté locale ».

Photo : metamorworks - stock.adobe.com

Infos articles

Auteur:
Date:
Mot-clé:

Peter Johanning
2.06.2020