Pleins feux sur … 02/2016 : Vaincre le mal – Pratiquer le bien !

Vaincre avec Christ ? L’apôtre de district Mark Woll trouve le meilleur mode d’emploi pour y parvenir dans le passage en Romains 12 : 21 : « Ne te laisse pas vaincre par le mal, mais surmonte le mal par le bien. »

Il y a quelques années, lorsque j’étais en voyage dans un pays non chrétien, une femme m’a demandé ce que je faisais dans ce pays. Je lui ai expliqué mon travail en tant qu’apôtre par mission de Christ. Elle s’est exprimé en termes élogieux à ce sujet, en disant : « Le mal croît là où le bien arrête d’être actif. Par conséquent, il est beau de voir que vous pratiquez le bien de manière active, ici dans ce pays. »

Cela m’a impressionné, et j’ai souvent repensé à cette remarque au fil des ans : le mal fleurit là où le bien vient à manquer. Cela fait partie de notre responsabilité en tant qu’hommes, et en particulier en tant qu’enfants de Dieu, de pratiquer le bien à l’égard de chacun (Galates 6 : 9-10). Il en résulte une sorte de réaction en chaîne, qui endigue la propagation du mal. Par exemple, lorsqu’on rend visite à quelqu’un qui est seul ou qui a besoin d’aide, cette personne se réjouit, et cela est souvent ressenti comme une impulsion positive. Au contraire, si l’on ne fait rien, cette personne restera dans son état d’esprit négatif.

Être actif : remporter la victoire sur l’inactivité

Récemment, l’apôtre-patriarche a dit que nous ne devions pas seulement être des consommateurs, mais que nous devions nous engager activement au sein de l’Église. En Amérique du Nord, on parle d’un « armchair quarterback ». C’est quelqu’un qui pense pouvoir évaluer le match mieux que tous les joueurs et que l’entraîneur, alors qu’il n’a lui-même jamais joué et qu’il n’a même jamais assisté à un match.

Nous voulons hériter la vie éternelle. C’est notre but. Pour cela, nous devons vivre la foi, dont Jésus établit les règles, de manière active. Pour remporter la victoire, il est important de s’en tenir aux « règles du jeu », déterminées par Jésus.

Une question de motivation : seul compte l’amour

Au football, c’est ainsi : aussi spectaculaire que soit le but, si le joueur se trouvait sur le côté, ou s’il a enfreint d’autres règles, le but ne compte pas. Il en va de même dans la foi. L’amour de Christ est le commandement le plus important. Toutes les choses que nous faisons, aussi impressionnantes soient-elles, si elles ne sont pas issues de l’amour, elles n’ont aucune valeur aux yeux de Christ.

En Matthieu 7 : 22-23, nous lisons la situation de ceux qui pleureront au jour du Seigneur : « Seigneur, Seigneur, n’avons-nous pas prophétisé par ton nom ? n’avons-nous pas chassé des démons par ton nom ? et n’avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom ? Alors je leur dirai ouvertement : Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l’iniquité. »

Nous remporterons la victoire avec Christ grâce à une vie de foi active, en pratiquant le bien et en agissant conformément à l’Évangile de Christ.

Infos articles

Auteur:
Date:
Mot-clé:

Mark Woll
10.02.2016
devise 2016