Lorsque l’apôtre-patriarche se rend dans le pays du Kibo

Mwanza et Dar es Salaam sont les villes inscrites sur l’agenda des services divins de l’apôtre-patriarche Jean-Luc Schneider le second week-end du mois d’août. Ce sera sa deuxième visite en Tanzanie, et les communautés néo-apostoliques de ce pays africain sont dans la joie de l’attente.

La Tanzanie se situe à l’est du continent africain et dispose d’un accès à l’Océan indien. Ce pays très étendu est connu pour sa montagne, le Kilimandjaro, composée de trois volcans dont le Kibo, le plus haut sommet d’Afrique, le lac Victoria ou encore le parc du Serengeti. Plus de 57 millions de personnes y vivent. Sa capitale est Dodoma. La plus grande ville du pays est Dar es Salaam – maison de la paix – qui compte plus de cinq millions d’habitants. C’est une « big city » au bord de l’Océan indien et un centre économique au-delà des frontières du pays. La ville de Mwanza, qui compte plus de 700 000 habitants, est la seconde plus grande ville du pays. Elle est située sur la rive sud du lac Victoria.

Un programme bien organisé

Ce sont deux services divins, une assemblée des apôtres et des évêques et un concert le samedi soir au Dar es Salaam University College of Education qui attendent le président international de l’Église. Près de 3000 participants sont attendus à Mwanza, où le service divin aura lieu le vendredi matin. La chorale à elle seule sera composée de 400 membres. Le service divin du dimanche sera de nouveau prévu dans le Diamond Jubilee Hall. Cette salle municipale à Dar es Salaam a déjà souvent été le lieu de célébration pour des services divins néo-apostoliques. Quelque 5000 membres de l’Église y ont été conviés. L’apôtre Francis Charo Kazungu Kingura, ayant atteint la limite d’âge, sera admis à la retraite.

Comment tout a commencé ...

L’histoire de l’Église néo-apostolique en Tanzanie débute en 1978. Deux frères du ministère se mettent en route à partir de la Zambie pour se rendre dans le pays voisin. L’Église sera officiellement reconnue par les autorités en avril 1979. Les pionniers de la première heure étaient l’apôtre de district Michael Kraus, l’apôtre Wilbert Vovak, l’évangéliste de district Donald Kratt et le berger Adolf Eichsteller. Le futur apôtre Reinhard Hecht effectue un travail missionnaire pendant 21 ans dans le pays. Zacharia Deuly fait partie des premiers frères du ministère autochtones, il adhère à la foi néo-apostolique en 1981. En 1982, lorsque l’apôtre Vovak rend visite aux communautés, il y scelle quelque 2000 nouveaux membres. Au cours de ce même service divin, Mathias Nzarombi est ordonné dans le ministère de prêtre, et Justin Mwegoha dans celui d’évangéliste. À peine un an plus tard, tous deux sont ordonnés en tant que les deux premiers apôtres pour la Tanzanie. Au cours de la seule année 1983, le nombre des membres augmente à 9500. En à peine cinq ans, 150 communautés ont été créées.

Une moyenne d’âge relativement jeune dans les communautés

Actuellement, l’Église en Tanzanie fait partie du champ d’activité de l’apôtre de district Joseph Opemba Ekhuya. Il est assisté de 13 apôtres et de douze évêques. Deux apôtres responsables veillent au bon déroulement des activités spirituelles : Zachariah Deuly est responsable de la partie est de la Tanzanie et Sebastian Maneno de la partie ouest. Entre-temps, l’Église compte environ 220 000 membres répartis dans 1800 communautés. La majorité des membres se compose d’enfants et de jeunes.

Des visites d’apôtre-patriarche régulières

Dar es Salaam a souvent été le théâtre de nombreuses heures bénies avec l’apôtre-patriarche du moment : Richard Fehr avait fait le déplacement en août 1994, Wilhelm Leber s’est rendu pour la première fois dans la ville en novembre 2007. Cette visite était donc historique, dans la mesure où le nouveau domaine administratif de l’Afrique de l’est « East Africa » a été créé à l’issue de ce service divin. Il comprend le Kenya, la Tanzanie et l’Ouganda. L’apôtre Shadreck Lubasi, du Kenya, avait été mandaté en tant que nouvel apôtre de district adjoint pour ce domaine. En 2009, Shadreck Lubasi reçoit le ministère d’apôtre de district, et le champ d’activité apostolique d’Afrique orientale devient autonome.

Depuis 2015, c’est l’apôtre de district Joseph Opemba Ekhuya qui tient les rênes de l’Église territoriale. Il est originaire du Kenya. Outre le Kenya, la Tanzanie et l’Ouganda, il est aussi en charge, depuis 2015, des affaires religieuses au Soudan et dans le Soudan du Sud.

Infos articles

Auteur:
Date:
Mot-clé:

Peter Johanning
2.08.2018