Au sujet de la parole

Que seraient les services divins néo-apostoliques sans les « Pensées directrices » ? Chaque prêtre les connaît et en profite. 30 apôtres sont actuellement réunis à Goslar (Allemagne) pour un atelier des auteurs d’une durée de plusieurs jours. nac.today a cherché à en savoir davantage.

Le sujet de la parole est un sujet délicat. Toutes les paroles ne sont pas toujours adaptées à toutes les occasions. Et la « parole » a un double sens : c’est, d’une part, la parole issue de la Bible, la parole biblique, et, d’autre part, la façon de parler de la parole biblique qui constitue la base de la prédication. Les Pensées directrices de l’Église néo-apostolique sont un outil destiné à faciliter le travail de prédication pour les prêtres. Elles décrivent le contexte, expliquent l’Écriture Sainte en fonction des directives apostoliques tracent des images anciennes qui doivent être transposées dans le temps actuel. Ce n’est pas toujours une tâche très facile, d’autant que les Pensées directrices sont ensuite traduites en 75 langues puis utilisées comme base à la prédication obligatoire dans toutes les communautés du monde néo-apostolique. « Message – Explications – Synthèse », toujours sur le même modèle. Mais, au fait, qui écrit les Pensées directrices ? Comment sont formés les auteurs, quelles exigences entrent en ligne de compte ?

Depuis de nombreuses années, l’apôtre Jürgen Loy, de l’Église territoriale d’Allemagne méridionale, est le président d’un groupe de travail qui est spécifiquement en charge de ce thème, le GT « Pensées directrices ». Avec l’apôtre Jens Lindemann, de l’Église territoriale d’Allemagne occidentale, il a tenu plusieurs conférences et animé quelques ateliers sur ce thème lors des Journées internationales de la Jeunesse 2019 à Düsseldorf, il y a quelques jours à peine – qui ont rencontré un vif intérêt auprès des jeunes participants. Il semblerait que les communautés s’intéressent à la façon dont leurs prêtres conçoivent leur prédication. C’est en particulier la façon de s’intéresser à la communauté, appropriée aux jeunes croyants, qui était au centre de l’intérêt lors des JIJ.

Atelier des auteurs à Goslar

De là est née l’idée d’inviter les 13 auteurs anglophones et les 16 auteurs germanophones des Pensées directrices à participer à un atelier international sur plusieurs jours à Goslar. Puisqu’ils étaient déjà invités aux JIJ, le trajet de Düsseldorf au séminaire dans la région du Harz.

Les auteurs ne représentent pas uniquement leur propre style d’écriture, mais surtout aussi la culture du pays dont ils sont originaires. Une chose les unit : ils s’efforcent tous de ne pas concevoir des textes – interprétation de déclarations relatives à une parole biblique – trop superficiels ni trop compliqués. En outre, tout ne peut être rendu littéralement dans toutes les langues : après tout, les Pensées directrices pour les services divins néo-apostoliques sont traduites en 75 langues – c’est un véritable défi pour l’usage linguistique.

Le ministère apostolique est celui qui enseigne

Il ne fait aucun doute que les Pensées directrices ont une forte influence sur le contenu de la prédication lors des services divins néo-apostoliques. Ici, c’est le ministère apostolique qui est requis, pour des raisons d’authenticité et pour le caractère obligatoire. C’est l’apostolat qui détermine l’interprétation qui constituera le contenu de la prédication et qui le transmet au niveau mondial aux nombreux prêtres au moyen des Pensées directrices. C’est pour cette raison que les auteurs des Pensées directrices sont nommés par le président international de l’Église.

Les nouveaux auteurs

Six apôtres viennent de rejoindre ce cercle, récemment nommés et qui prendront la place d’autres apôtres qui seront prochainement admis à la retraite. Les nouveaux auteurs sont les apôtres David Heynes, du Royaume-Uni, Abraham Brown Page, d’Afrique du Sud, Samuel Handojo Tansahtikno, des Philippines, Fred Wolf, de Thaïlande, Ralph Wittich, de l’Église territoriale d’Allemagne nord-orientale, et Charles Zimba, du Malawi. Désormais, le nombre des auteurs anglophones et germanophones sera paritaire.

Infos articles

Auteur:
Date:
Mot-clé:

Peter Johanning
5.06.2019
Service divin, Transmission de la doctrine