Pleins feux sur … 14/2018 : « Rester fidèle, même lorsque cela devient difficile » – au sujet de « la fidélité malgré tout »

Que faire lorsque cela devient difficile ? Faire l’autruche ? Renoncer ? Résilier la fidélité ? L’apôtre de district Jürg Zbinden, de Suisse, recommande « la fidélité malgré tout ».

Récemment, à l’aéroport de Vienne (Autriche) : Le temps pour effectuer mon changement n’était que de courte durée, je me suis donc dépêché de rejoindre la prochaine porte d’embarquement, à laquelle je suis arrivé hors d’haleine, juste pour entendre l’annonce indiquant que le vol en correspondance était annulé en raison de problèmes techniques ! De nombreuses pensées ont traversé mon esprit : « À l’avenir, je prendrai une autre compagnie aérienne », « Pourquoi est-ce que cela m’arrive à moi ? » et bien d’autres encore. Après m’être quelque peu calmé, néanmoins, mon état d’esprit de client fidèle a pris le dessus, et je me suis dit : « Cela ne se produit pas si souvent, après tout. », « Cela peut aussi arriver avec d’autres compagnies » et « Dans l’ensemble, je suis tout de même très satisfait. »

Et avant que l’on me reproche mon confort ou un manque d’alternatives, ce qui n’était pas le cas ici : il ne s’agit là que d’un petit incident de la vie quotidienne. Dans notre vie de foi ou de communauté, nous nous retrouvons toutefois aussi face à des situations analogues. Des erreurs se produisent – cela ne se passe pas comme je l’avais prévu –, Dieu permet certaines choses – pourquoi précisément moi ? … et, déjà, nous sommes tentés de résilier notre fidélité à l’égard de notre Seigneur.

Le passage en Psaumes 73 : 23-24 décrit « la fidélité malgré tout » : « Cependant je suis toujours avec toi, Tu m’as saisi la main droite ; Tu me conduiras par ton conseil, Puis tu me recevras dans la gloire. » C’est une merveilleuse description de la fidélité réciproque. Ce n’est pas l’affaire d’un instant, mais le résultat d’une relation grandissante sur une longue période.

En y regardant de plus près, le fait d’être déçu par Dieu signifie en fait que nous sommes partis de fausses idées. Par exemple : Les disciples qui ont abandonné Jésus à cause de ses paroles soi-disant trop « dures » (Jean 6 : 60 sqq.). Ils l’avaient mal compris et se sont irrités contre lui.

Je rencontre régulièrement des frères et sœurs qui traversent des situations difficiles et désespérées (maladie, situation économique) et qui, malgré tout, disent avec conviction : « Par contre, on ne m’enlèvera pas ma foi, je reste fidèle au Seigneur ! » Récemment, encore, un jeune frère en la foi, atteint d’un cancer en phase finale sans aucune chance de guérison, me disait : « Je fais confiance à Dieu. Il fait toujours bien les choses ! » En même temps, nous nous regardions dans les yeux, et nous nous sommes embrassés en larmes.

Ma conclusion de tout cela : Si la fidélité à l’égard de Dieu est fondée sur l’expérience de l’amour divin, sur une foi forte et sur une profonde connaissance, elle ne peut être détruite.

La fidélité fait partie de la nature de la Trinité divine. En tant que ses enfants, nous possédons, nous aussi, ce trait caractéristique.

Infos articles

Auteur:
Date:
Mot-clé:

Jürg Zbinden
14.08.2018
District Apostle, motto