Voir l’Église dans sa globalité

L’Église néo-apostolique vient de lancer un nouveau média : nac.today. Un autre média : community, est dans les starting-blocks. Pourquoi ? Dans quel but ? L’apôtre-patriarche répond à ces questions.

Et un site web de plus, sans oublier le nouveau périodique pour les membres ! Depuis quelques jours, l’Église néo-apostolique s’est dotée de nouveaux outils de communication que sont nac.today et community. Vous-même, comment faites-vous pour vous y retrouver ?

(Sourire) Oh, c’est simple : ces médias font partie de notre stratégie de communication. Nous avons restructuré nos outils pour mieux marquer leur identité.

Pourquoi utiliser simultanément plusieurs canaux ?

C’est très clair : Chacun de ces canaux a sa propre identité, ses propres contenus, son propre groupe-cible. Prenons l’exemple de nak.org : c’est l’organe officiel, sur lequel seront diffusés les communiqués officiels. Il s’adresse au grand public. Ensuite nous avons nac.today qui s’adresse aux membres de l’Église, en visant à montrer la diversité de l’Église néo-apostolique à travers le monde. Les informations y seront traitées dans un style journalistique.

Ceux qui n’ont pas accès à Internet ne sont-ils pas défavorisés par cette abondance de médias en ligne ?

Il nous faut considérer qu’Internet est un média global qui nous permet de toucher beaucoup de fidèles rapidement et à moindres frais. Par ailleurs, il y aura, outre le magazine Unsere Familie dédié à l’espace germanophone, un nouveau magazine à vocation internationale : community. Destiné aux membres de l’Église, il sera distribué dans beaucoup de pays du globe.

Pourquoi avez-vous saisi à bras-le-corps la problématique de la communication dès les premiers temps de l’exercice de votre mandat ?

De nos jours, la communication revêt une importance vitale ; elle doit jouer, chez nous aussi, un rôle déterminant au service de la coordination et des échanges globalisés. C’est un moyen qui nous permettra notamment de promouvoir l’unité de la doctrine et la découverte mutuelle des diverses cultures auxquelles nos membres appartiennent.

Quels sont vos objectifs ?

Notre Église a une dimension internationale, ce qui ne facilite pas les choses pour certaines questions qui se posent à nous. Cependant, grâce aux informations en provenance d’autres pays, nous pouvons apprendre à mieux connaître nos frères et sœurs ainsi que leurs conditions de vie, et à mieux comprendre leurs besoins. Un autre objectif est de montrer que l’Église néo-apostolique est une communauté vivante, aux facettes multiples, joyeuse et chrétienne.

Comment l’Église communiquera-t-elle ? Quel sera son style de communication ?

C’est de manière chrétienne que nous voulons communiquer : dans la sincérité, la transparence et l’estime mutuelle. Cela vaut pour le dialogue individuel, pour le vivre ensemble dans les communautés ainsi que pour nos publications écrites et celles en ligne.

Les fidèles pourront-ils apporter leur contribution à ces nouveaux médias ?

De nos jours, la participation s’est généralisée sur les réseaux sociaux. Notre propre réseau social : nacworld.net s’y dédie. Les fidèles peuvent y échanger en toute tranquillité sur leur foi. Pour nac.today aussi, différentes possibilités de participation sont prévues.

Les concepteurs de médias le savent bien : Vos projets impliquent une grande masse de travail. Comment allez-vous pouvoir la gérer ?

Nous recourons à nos ressources propres qui sont autant de chances : il y a, parmi nos rangs, de nombreuses compétences. Nous disposons d’un réseau mondial de correspondants et de traducteurs. En unissant et en mutualisant nos forces, nous réussirons, parce que nous travaillons en confiance et partageons la joie de nous mettre au service de nos frères et sœurs, à accomplir de grandes choses.

Et quelle sera votre contribution personnelle ?

(Rire) C’est une bonne question : Tout d’abord, j’ai posé moi-même, par le biais de mon message pour le nouvel an, le premier jalon de nac.today. Par ailleurs, nous sommes, en cet instant même, en pleine interview. Je considère que ma tâche principale consistera à créer les conditions générales pour que le plus grand nombre possible de fidèles puisse disposer d’un média adapté à leurs besoins. Même si je n’en fais pas une tâche quotidienne, je continuerai sûrement de donner l’une ou l’autre impulsion dans les temps à venir…

Infos articles

Auteur:
Date:
Mot-clé:

Andreas Rother, Oliver Rütten
5.01.2015
community , nac.today, Médias