Ne renonçons pas à la promesse

Une personne peut-être oublier sa formation, son métier ? Cela semble peu probable. Et en matière de foi ? – L’apôtre-patriarche Jean-Luc Schneider rappelle la vocation ainsi que l’une des tâches qui nous incombent.

« Transmets cette promesse, transmets cette vocation. Ne baisse pas les bras ! », s’est exprimé l’apôtre-patriarche Schneider en exhortant les fidèles le dimanche 16 septembre à Merlebach (France). « Si nous restons fidèles à Jésus-Christ, il nous bénira et fera de nous des sources de bénédiction. Il nous tient à cœur de transmettre sa promesse aux générations futures. »

Le primat de l’Église a basé sa prédication sur la parole en Genèse 12 : 1-2 : « L'Éternel dit à Abram : Va-t'en de ton pays, de ta patrie, et de la maison de ton père, dans le pays que je te montrerai. Je ferai de toi une grande nation, et je te bénirai ; je rendrai ton nom grand, et tu seras une source de bénédiction. »

Les hommes ont transmis la promesse de Dieu pendant plusieurs siècles. « Et nous, aujourd’hui, en 2018, parce que c’est devenu difficile, parce que c’est devenu inconfortable – parce que ce n’est que cela, c’est seulement inconfortable, ce n’est pas insupportable, c’est juste inconfortable – et nous, nous voudrions baisser les bras ? Ce n’est pas possible. »

Infos articles

Auteur:
Date:
Mot-clé:

Oliver Rütten, Kevin Glor-Ockert
19.12.2018
apôtre-patriarche, Service divin, Vie des communautés